Des Français en camping-car bloqués au Maroc

27 mars 2020 - 16h30 - France - Ecrit par : G.A

Steeve et sa petite famille ont quitté leur commune de Saint-Sever-de-Rustan dans les Hautes-Pyrénées le 4 mars dernier, pour des vacances au Maroc et en Espagne. C’était sans compter avec les revers de la crise sanitaire liée à la propagation du coronavirus.

Après quinze jours de voyage, la famille est informée de la fermeture prochaine des frontières entre la France et l’Espagne et entre l’Espagne et le Maroc. "Quand nous avons appris cela, nous avons contacté l’ambassade. Cette dernière nous a conseillé de rejoindre le port de la Ceuta afin d’être rapatriés", raconte Steeve. À bord de son véhicule 4X4, équipé pour les longs périples, ils rejoignent ce lieu, croyant être au bout de leurs difficultés. "Deux heures plus tard, nous apprenons que le port est à nouveau fermé, jusqu’à nouvel ordre", détaille le touriste.

Ce n’est que le mercredi 24 mars qu’il reçoit un SMS de l’ambassade qui lui demande de se rendre au port de Tanger med, à trente kilomètres au sud de là où ils sont stationnés. À leur arrivée, non seulement les responsables de ce port ne sont pas au courant de leur venue, mais ils ont remarqué qu’ils ne sont pas les seuls dans le cas. "Il y a environ 1 000 à 1 200 camping-caristes dans ce convoi", raconte Steeve, au bord de la crise de nerfs.

C’est ainsi qu’il leur a été proposé de stationner à quelques mètres du port, "sur un parking bétonné avec un point d’eau et quatre toilettes". "1 200 personnes stationnées à moins d’un mètre. Des enfants, des bébés, des personnes âgées, parfois atteintes de problèmes respiratoires, vivent ici", s’alarme Steeve. La famille vit confinée dans son véhicule.

"Les conditions sont difficiles et le pire dans tout cela, c’est que nous ne savons pas combien de temps cela va durer", explique l’habitant de Saint-Sever-de-Rustan qui souligne avoir l’impression d’être oublié des pouvoirs publics. "Nous voulons juste savoir si des choses sont enclenchées concernant notre situation et celle de toutes ces personnes vivant sur ce parking", s’insurge le trentenaire. Steeve ne cache pas sa colère. Après plus de quatre jours, bloqué sur ce parking, il est à bout de nerfs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Rapatriement - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Deux retraités français bloqués au Maroc ont le sentiment d’être livrés à eux-mêmes

Depuis plus d’un mois, Christian et Bernadette Garroui attendent de rentrer à Laval (en Mayenne). Mais c’est une mission presque impossible, au regard des mesures préventives de...

La France veut rapatrier ses ressortissants encore bloqués au Maroc

En tout, plus de 10 000 Français sont restés bloqués au Maroc, en Tunisie et en Algérie. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé, mardi 12...

Une solution pour les camping-caristes bloqués au Maroc ?

En l’absence d’une proposition de rapatriement, il a été décidé du transfert des plus de 500 camping-caristes et de leurs occupants bloqués à Bab Sebta vers Ksar Sghir.

Maroc : une Française dénonce l’indiscipline de ses compatriotes

Tous les camping-caristes français coincés au Maroc en raison de la fermeture des frontières aériennes et maritimes, ne brillent pas par la discipline. Nelly, confinée dans un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.