Deux retraités français bloqués au Maroc ont le sentiment d’être livrés à eux-mêmes

8 mai 2020 - 08h30 - France - Ecrit par : G.A

Depuis plus d’un mois, Christian et Bernadette Garroui attendent de rentrer à Laval (en Mayenne). Mais c’est une mission presque impossible, au regard des mesures préventives de lutte contre le coronavirus prises par les autorités marocaines. C’est une tradition pour le couple de venir passer chaque année, trois mois au Maroc.

Ils viennent souvent à bord de leur camping-car, profiter des paysages et autres richesses touristiques que pourrait leur offrir le Maroc. En venant en janvier 2020, ce couple de retraités était loin d’imaginer que retourner chez eux relèverait d’un parcours du combattant. Comme de nombreux camping-caristes, ils ont été surpris par la fermeture des frontières, la suspension des liaisons maritimes, explique le retraité lavallois, qui fait remarquer qu’ils sont environ "2 500 personnes bloquées".

Selon le journal Sud-ouest, Christian et Bernadette Garroui sont parvenus à réserver leurs billets, pour aller à Sète, dans le sud de la France. "Une dépense supplémentaire de 667 euros", regrette Christian Garroui, le retraité de 79 ans. En attendant le retour au pays, le couple a rejoint Marrakech et a pu se trouver une place dans un camping. "Les conditions de vie sont correctes. Nous ne pouvons sortir que pour l’alimentation, aller à la pharmacie ou à la banque. Mais une autorisation est obligatoire, comme le port du masque. Il nous est interdit de quitter la ville", déclare le couple de retraités.

Ils déplorent le silence du consulat qui, selon leurs dires, ne communique pas assez pour les rassurer des dispositions prises pour les satisfaire. Selon le journal, la majorité des touristes bloqués dans ce camping a entre 70 et 80 ans. "Une population âgée sans suivi médical et soumise à de fortes chaleurs", résume Christian Garroui, très perturbé par la situation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Rapatriement - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Retraités français au Maroc

Aller plus loin

Camping-caristes confinés au Maroc : les billets annulés toujours pas remboursés

Les camping-caristes confinés au Maroc après l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire en mars dernier et dont les billets de bateau pour une traversée GNV avaient été...

Une solution pour les camping-caristes bloqués au Maroc ?

En l’absence d’une proposition de rapatriement, il a été décidé du transfert des plus de 500 camping-caristes et de leurs occupants bloqués à Bab Sebta vers Ksar Sghir.

Les camping-caristes français restés bloqués au Maroc baignent dans l’incertitude

Alors qu’ils étaient partis mi-février de France, Maurice et Marie-Madeleine Guilloux, deux Vitréens, se retrouvent coincés sur leur aire de camping à Sidi Ifni, à 1 000 km au...

Maroc : la Cour constitutionnelle acte la fin de la retraite des députés

Dans sa décision adressée au président de la Chambre des représentants, la Cour souligne « la conformité du texte de loi sur la liquidation du régime de retraite des députés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.