Soulagement pour une sexagénaire gravement malade rapatriée du Maroc vers la France

27 mai 2020 - 10h00 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Arrivés à Rabat pour voir de la famille, une femme originaire du Narbonne et son époux se sont retrouvé bloqués au Maroc pendant plus de deux mois. La sexagénaire a pu regagner la France, mercredi, après avoir été atteinte d’un cancer du dos détecté pendant le confinement.

"Leur vol était prévu pour le 16 mars. Mais à cause du covid-19, le Maroc a fermé ses frontières aériennes quelques jours auparavant, puis cela a été la France, et ils n’ont pas pu partir !", raconte à L’Indépendant le fils du couple narbonnais. La santé de sa mère, une femme âgée de 69 ans, s’est détériorée.

"Ma mère est diabétique de type 3 et fait de l’hypertension artérielle, avec des stents posés au cœur. On était déjà inquiet dès le début de la propagation du virus, car elle était à risque, confie le fils. Ensuite, vers la mi-mars, elle a commencé à avoir très mal au bas du dos. Mais avec le covid, elle avait peur de se rendre chez un médecin marocain, vu son profil." Face à la douleur intense qu’elle ressentait, début avril, "elle s’est rendue dans une clinique privée, où elle a effectué des examens pendant quatre jours," poursuit le fils de la sexagénaire.

La famille ne pouvait pas faire face aux frais d’hospitalisation. "On ne pouvait pas payer. Plus de 4 000 euros. J’ai dû faire une cagnotte auprès de mes amis pour régler les quatre jours et les quatre radiographies", relate-t-il. Les examens révèlent la présence "des métastases osseuses au niveau du rachis lombaire. Autrement dit, un cancer qui doit être rapidement traité. C’est alors qu’on a demandé le rapatriement sanitaire." Le Narbonnais entreprit plusieurs démarches pour obtenir le rapatriement de sa mère. Un véritable parcours du combattant.

"On a bien sûr contacté le consulat de France à Rabat. On a envoyé toutes les pièces nécessaires. Mais on n’a pas eu de réponses pendant deux mois, alors que ma mère souffrait", déplore-t-il. Le fils écrit ensuite au Premier ministre, au ministère des Affaires étrangères, au député Alain Perea, à la mairie, à la préfecture. Vendredi, le consulat l’appelle enfin pour lui dire qu’une place avait été récupérée pour un vol ce mercredi. "Mais juste une place pour ma mère. Mon père doit attendre. Je vais la chercher à Paris et ensuite, je l’emmène à l’hôpital St-Eloi à Montpellier."

Sujets associés : France - Rabat - Rapatriement

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Covid-19 : retour difficile pour des touristes français bloqués au Maroc

Le mercredi 18 mars à l’aéroport de Marrakech, comme à Agadir ou Tanger, c’était le remue-ménage. 34 habitants d’Oyonnax, après une longue attente, ont pu s’envoler pour la France. Ils...

Bloqués au Maroc, deux Français racontent leur confinement

Arlette et Daniel Remars, anciens artisans à La Milesse, ont rallié le Maroc pour un séjour de trois mois. Le couple Sarthois bloqué dans un camping à Agdz (65 km au Sud de...

Deux retraités français bloqués au Maroc ont le sentiment d’être livrés à eux-mêmes

Depuis plus d’un mois, Christian et Bernadette Garroui attendent de rentrer à Laval (en Mayenne). Mais c’est une mission presque impossible, au regard des mesures préventives de...

Khaddouj, 83 ans, bloquée à Sebta

La Marocaine Khaddouj Bayessif, 83 ans, est bloquée à Ceuta depuis la fermeture des frontières en mars 2020. Elle était venue rendre visite à sa fille qui avait perdu son mari....

Nous vous recommandons

France

France : 18 mois de prison pour un imam clandestin

Un imam a été condamné, ce jeudi 26 novembre à 18 mois de prison par le tribunal correctionnel de Pontoise. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos relevant de l’« apologie du terrorisme ».

Didier Deschamps parle de la blessure d’Amine Harit

L’entraineur de l’équipe de France, Didier Deschamps, s’est exprimé sur la blessure de l’international marocain Amine Harit, tout en lui souhaitant un prompt rétablissement.

Maroc : le Français qui a massacré un troupeau de moutons refait parler de lui

Le feuilleton du Français qui a massacré le troupeau de moutons en mai dernier est loin d’être terminé. Le prévenu a porté plainte contre l’auteur de la vidéo qui l’a épinglé.

« Le Maroc est le seul allié crédible de la France au Maghreb »

La France a plus que jamais besoin de revoir sa politique étrangère au Maghreb et de renforcer ses liens avec ses partenaires dans la région, dans un contexte particulier marqué par les tensions avec le Maroc à cause des visas et du Sahara, et la récente...

Réaction du Maroc suite aux nouvelles accusations d’espionnage

Amnesty international a une fois de plus accusé le Maroc d’avoir utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes, des patrons de presse, des militants des droits de l’Homme français et marocains suite à une enquête de Forbidden Stories et de...

Rabat

Légère hausse des prix de l’immobilier à Rabat

Au deuxième semestre de l’année, l’immobilier marocain a connu des fortunes diverses selon les villes. A Rabat les activités ont, quant à elles, retrouvé des couleurs, d’après Bank Al Maghrib (BAM).

Immobilier au Maroc : bilan global mitigé, tendance en hausse à Marrakech

Le marché global marocain de l’immobilier présente une courbe variable selon les villes au premier trimestre de l’année 2021. Avec une légère hausse des transactions, Marrakech sort peu à peu la tête de...

Rabat : suspension provisoire de deux policiers accusés d’extorsion

Deux policiers de la brigade cycliste de Rabat font l’objet d’une enquête ouverte mercredi soir, par la police judiciaire de Rabat. Les deux brigadiers seraient impliqués dans une affaire d’extorsion.

Une juge pensait se marier à quelqu’un de son rang ...

La Chambre d’appel du tribunal correctionnel de Rabat a condamné à quatre mois de prison ferme, un jeune vendeur de friperie pour usurpation du titre de juge. L’accusé s’est fait passer pour un juge et a essayé d’escroquer une magistrate en la demandant en...

Le plus grand perturbateur des cortèges du roi Mohammed VI décède du coronavirus

Plus connu sous le nom de Haj Zambia, le plus grand perturbateur des cortèges du roi Mohammed VI est décédé récemment à l’hôpital Cheikh Zayed à Rabat, des suites d’une infection au covid-19. Il a été inhumé au cimetière Sidi Messaoud à Hay...

Rapatriement

Ukraine : plus de 9000 Marocains ont été rapatriés

Deux semaines après l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, le Maroc a réussi à rapatrier plus de 9 000 citoyens marocains. Dès les premières menaces, l’ambassade du Maroc en Ukraine a appelé les ressortissants marocains à quitter le...

La colère des Marocains restés bloqués en Algérie

Plus d’une trentaine de Marocains encore bloqués en Algérie ont exprimé leur colère, dimanche 31 mai, devant le consulat du Maroc à Oran. Et pour cause.

Des vols spéciaux pour rapatrier les Israéliens bloqués au Maroc

Les touristes israéliens bloqués au Maroc après la suspension des vols seront rapatriés dans leur pays. La compagnie aérienne El Al organisera des vols spéciaux pour ces retours depuis l’aéroport de...

Les Marocains bloqués à Sebta rapatriés ce vendredi

Les Marocains bloqués à Sebta à cause de la crise du covid-19 peuvent pousser un ouf de soulagement. Il sera procédé à partir de ce vendredi à leur rapatriement, après un accord entre les gouvernements marocain et...

De retour en France, un Français réclame le rapatriement de son camping-car bloqué au Maroc

Jean-Jacques et son épouse sont rentrés en France grâce aux premiers vols de rapatriement affrétés au profit des touristes bloqués au Maroc en raison de la pandémie du coronavirus. Plus de cinq mois après leur retour, le couple réclame son véhicule,...