Recherche

Les MRE coincés au Maroc manifestent

© Copyright : DR

28 mai 2020 - 19h00 - Marocains du monde

Les Marocains résidant en France et bloqués au Maroc sont désespérés et ne savent plus à quelle porte frapper. Ils comptent manifester devant le consulat général de France à Casablanca pour protester contre les lenteurs et les discriminations subies en matière de rapatriement.

La tristesse et le désarroi sont le lot quotidien des MRE de France bloqués au Maroc. Devant le consulat, ils manifestent et souhaitent que les services consulaires français prennent en considération leurs demandes de rapatriement.

Face à cette situation, l’une des manifestantes rappelle qu’elle paie ses impôts en France depuis 48 ans, mais n’est malheureusement pas éligible pour être rapatriée. "J’ai des droits, mais le consul de France à Casablanca s’en fiche", s’indigne-t-elle.

Poursuivant sa déclaration, elle précise que c’est la 5ᵉ fois qu’elle vient au consulat. D’après la MRE, le consul promet d’étudier leurs dossiers ; et puis, rien. "En revanche, on voit les Français partir. Le consul nous dit chaque fois : "On va étudier cas par cas". Cette formule fait rire, même si le cœur n’y est pas, car nous savons qu’il n’y aura rien. Et pourtant, il y a parmi nous des gens avec des maladies chroniques qui n’ont pas vu leurs médecins, des mineurs qui n’ont pas pu suivre leurs cours par internet", ajoute-t-elle avec dépit.

Pour Salwa, "porte-parole" de ces MRE, bloqués auprès du consulat, la situation est dramatique avec des gens dont le titre de séjour a expiré ou qui ont perdu leurs boulots. À l’en croire, ses nombreuses requêtes auprès du consul sont restées vaines. "Sur les titres de séjour, le consul a promis d’examiner et de contacter les préfectures. On a également présenté une requête pour deux personnes d’une extrême urgence médicale. Jusque-là, pas de retour positif sous prétexte que leurs dossiers sont incomplets. J’ai exprimé notre désarroi".

Quant à la MRE, elle persiste et signe : "Tant que nous n’avons pas reçu de réponse pour notre rapatriement, nous allons continuer à venir manifester devant le consulat. Il faut vraiment que le gouvernement français mette plus d’avions pour nous rapatrier", ajoute-t-elle. Hier, mardi, sur France Inter, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a promis une dizaine de liaisons maritimes dans les quinze prochains jours. Il évoquait un "véritable pont maritime". Reste à savoir si les MRE seront de la partie.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact