Recherche

La peur d’un MRE bloqué au Maroc pendant cinq mois

© Copyright : DR

22 août 2020 - 08h40 - Marocains du monde

Parti de la France début mars, Ali Azrou, patron du restaurant Soleil d’Agadir, à Maubeuge, s’est retrouvé coincé au Maroc pendant près de cinq mois.

Les traditionnelles et annuelles vacances d’Ali Azrou au Maroc ont été particulières cette année. Avec son épouse, il avait prévu passer une trois à quatre semaines dans le royaume. « D’habitude, je pars pour deux ou trois semaines, quand tous les employés du restaurant sont présents. Et je laisse mon fils gérer tout ça », explique-t-il à La Voix du Nord. Seulement, la crise sanitaire liée au coronavirus en a décidé autrement.

« Mon fils m’a appelé pour me dire que la police était passée au restaurant pour nous annoncer la fermeture, jusqu’à nouvel ordre. On avait préparé environ 250 couverts pour le dimanche, tout était perdu », confie le patron du restaurant Soleil d’Agadir. Il se voit contraint de gérer son business à distance. « J’étais toujours en contact avec mon fils, la comptable, les assurances ou les fournisseurs », dit-il.

La situation se complique après l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire le 20 mars au Maroc. Les autorités du royaume ont imposé le confinement après la France. « C’était pareil qu’ici, les déplacements étaient limités, avec une attestation. C’était plutôt strict mais les gens le respectaient bien. Je n’ai même pas vu ma sœur qui habite à 50 mètres pendant deux mois et demi », dit-il. Le Maubeugeois se renseigne sur les modalités de rapatriement au consulat de France à Agadir. Les billets d’avion retour qu’il achète ont été annulés juste avant le départ.

Ali Azrou réussit finalement à rentrer en France vers fin juillet, et s’est rendu dans son restaurant. « Quand j’étais là-bas, au début, j’ai eu peur de perdre tout ce pour quoi je travaille depuis trente ans », admet le restaurateur.

Mots clés: France , Agadir , Maubeuge

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact