Des MRE contraints d’annuler leurs vacances au Maroc

13 août 2020 - 07h30 - France - Ecrit par : I.L

La situation épidémiologique au Maroc a bousculé le programme de voyage de plusieurs binationaux. Des Franco-Marocains ont été contraints d’annuler leurs vacances estivales au pays.

Sofiane El Idrissi, Saïd Lafraikh, Bouzcri et Karine El Idrissi, 4 Français d’origine marocaine ont dû reporter leur voyage en raison de la pandémie du Coronavirus. Les restrictions imposées par le Maroc pour freiner la propagation du Covid-19 sont assez contraignantes et les empêchent de se rendre de l’autre côté de la Méditerranée cet été, rapporte la Nouvelle république. Il s’agit du confinement imposé aux grandes villes marocaines, des risques sanitaires encore présents ainsi que des vols annulés ou du ferry qu’il faut désormais prendre au départ de Sète .

Ces ressortissants marocains ne pourront malheureusement pas rendre visite à leur famille et profiter du soleil. Pour Moulay Elhadi Bouzcri El Idrissi qui préside l’association des amitiés franco-marocaines de Niort et des Deux-Sèvres depuis 2012, la déception est grande. Le Covid-19 l’empêche de voir sa maman cette année.

Tout comme ses autres amis, il avait prévu de se rendre comme d’habitude de l’autre côté de la Méditerranée avec sa femme Karine et ses enfants. Alors qu’ils devraient partir en avril dernier, ils ont été “forcés d’annuler puisque nous étions confinés”. “J’ai toute ma famille au Maroc. Je suis très déçu de ne pas voir ma maman cette année, comme mes cinq frères.”, regrette-t-il.

De son côté, Saïd Lafraikh, un ami des El Idrissi devrait regagner le Royaume pour y célébrer l’Aïd. Contrairement à Moulay Elhadi Bouzcri El Idrissi, ce Marocain, originaire de Kénitra, avait passé une semaine au mois de mars avec la famille de sa femme. Il est rentré en France juste avant le confinement. “Bien sûr, on aurait aimé faire l’Aïd là-bas, mais ce n’était pas possible de rejoindre le Maroc et c’était un risque pour la santé.”, précise-t-il.

Si les vacances estivales au Maroc sont impossibles, ces ressortissants marocains ont prévu un plan B. Ils préfèrent rester en France pour profiter de la côte Atlantique, à moins d’une heure de route de Niort. En attendant de jouir de ses vacances à proximité, Sofiane, le fils aîné des El Drissi a bénéficié d’une semaine de camping à la Tranche-Sur-Mer avec des amis. Il propose à leurs invités la piscine de ses parents comme lot de consolation : “On a quand même de la chance d’avoir du beau temps et pas mal de choses à proximité, d’être près de la côte ouest”.

À défaut du Maroc, Jamal, sa nièce et son mari, ont quitté Paris pour plusieurs jours . “On prend nos congés en France, chez la famille ou des amis de la famille sur plusieurs générations, rappelle Jamal Imhidi. C’est l’occasion de voir la région, de visiter Niort et La Rochelle”, ajoute-t-il. Du tourisme de proximité, certes, mais toujours avec les gestes barrières, précise le même média.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un voyagiste français propose des vacances au Maroc

Le voyagiste français Plein Vent propose des vacances à petit au prix au Maroc et dans d’autres pays pour l’hiver 2020/2021. Les brochures sont disponibles dans les agences de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.