La France craindrait-elle de plus en plus le Maroc ?

20 novembre 2022 - 15h50 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Partant de plusieurs postulats, le quotidien français Le Monde évoque l’origine du coup de froid entre la France et le Maroc.

Le journal du soir vient de consacrer un long article au refroidissement des relations entre le Maroc et la France, intitulé « Entre le Maroc et la France, le grand désamour ». Restriction de visas, la question du Sahara, réchauffement franco-algérien, soupçons d’espionnage marocain avec le logiciel israélien Pegasus et pratiques d’entrisme, jugées « déloyales » à Paris… Autant de sujets qui fâchent et qui mettent à mal les relations Rabat et Paris. Mais selon Abdelmalek Alaoui, communicant et président de l’Institut marocain d’intelligence stratégique, l’origine des tensions entre les deux pays est ailleurs.

À lire : Le froid entre le Maroc et la France confirmé par le départ de Benchâaboun

« Le nœud du problème, c’est que le Maroc a affiché ses ambitions de boxer dans la catégorie supérieure. Il est devenu une puissance régionale émergente qui veut s’affranchir d’une relation asymétrique avec Paris », a déclaré le communicant, faisant remarquer que « ‘l’évolution doctrinale’ » de Rabat « l’amène à ‘diversifier’ ses partenaires, scellant une quasi-alliance militaire avec Israël, coproduisant des vaccins avec la Chine ou envisageant une coopération dans le nucléaire civil avec la Russie, autant de gestes d’émancipation qui contrarieraient une France habituée à un ‘pré carré’ africain discipliné ».

À lire : François Hollande plaide pour une reprise des relations entre le Maroc et la France

Commentant les propos du communicant, l’auteur de l’article estime que « la France prendrait même ombrage de l’activisme économique du Maroc en Afrique subsaharienne. Une espèce de rivalité opposerait désormais les deux pays sur certains marchés comme la banque ou même l’armement, secteur où Rabat s’imagine comme une future industrie exportatrice grâce à des transferts de technologie israéliens. » « La France est consciente que l’alliance entre le Maroc et Israël va la concurrencer en Afrique », observe Nizar Derdabi, ancien officier de la gendarmerie royale et expert en sécurité. Désormais, il existe une « concurrence » entre le Maroc et la France sur le continent.

Sujets associés : France - Diplomatie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le froid entre le Maroc et la France confirmé par le départ de Benchâaboun

Nommé à la tête du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchâaboun quitte le poste d’ambassadeur du Maroc près la France qu’il occupait depuis octobre 2021. Un départ qui...

François Hollande plaide pour une reprise des relations entre le Maroc et la France

Venu au Maroc animer une conférence sur la corruption, l’ancien président François Hollande en a profité pour se prononcer sur les relations franco-marocaines quelque peu...

La France refuse le visa à des médecins marocains

Des médecins marocains se sont vus refuser un visa d’entrée en France, alors qu’ils devaient participer à une activité scientifique tenue du 7 au 9 mai à...

Sahara : le roi Mohammed VI critique la position de la France

Dans son discours prononcé à l’occasion de la fête de la révolution, Mohammed VI a évoqué la question du Sahara, demandant à ses « partenaires traditionnels » de clarifier leur...

Nous vous recommandons

France

France : la justice reporte le mariage d’un ancien imam, menacé d’expulsion

Le maire de Hautmont a informé un ex-responsable d’un lieu de culte musulman menacé d’expulsion, de la décision de reporter la célébration de son mariage initialement prévu le 3 septembre, en attendant la fin d’une...

Refus de visa à une Marocaine : l’ambassade de France au Maroc interpellée

L’ambassade de France au Maroc a récemment refusé d’accorder un visa familial à une Marocaine. Ce refus a poussé l’ex-ministre française de l’Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot à interpeller la représentation...

Le Maroc « n’a pas espionné le président Macron »

Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, assure que son pays n’a pas espionné le président français Emmanuel Macron ni l’ancien Premier ministre Édouard Philippe ni des membres du gouvernement. D’après les révélations de l’enquête de Forbidden...

La crise migratoire de Sebta brouille les relations entre la France et le Maroc

La France, qui a toujours défendu les intérêts du Maroc contre l’Espagne, aurait changé d’avis. En cause, la crise migratoire provoquée par le Maroc qui a laissé des milliers de migrants entrer à Sebta il y a deux semaines, en riposte à l’attitude de...

Un ferry pour le retour des Français bloqués au Maroc

Suite à la prolongation des liaisons aériennes et maritimes par les autorités marocaines jusqu’au 31 janvier 2022, l’ambassade de France au Maroc a annoncé sur Twitter, qu’un ferry spécial reliant Tanger Med à Marseille prendra la mer mercredi 19 janvier...

Diplomatie

Ukraine : un numéro de téléphone d’urgence pour les Marocains

Pour faciliter la communication en cette période de tensions en Ukraine, l’ambassade du Maroc à Kiev a mis en place deux numéros verts gratuits à la disposition des Marocains, pour répondre à toutes leurs...

Sahara : le Polisario dénonce le soutien de la France au Maroc

Oubbi Bouchraya, représentant en Europe et à l’Union européenne (UE) du Polisario, a dénoncé la politique française notamment son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc sur le Sahara au détriment du référendum voulu par le mouvement...

L’ambassade du Maroc à Washington se refait une beauté

L’ambassade du Maroc à Washington DC fait s’est refait une beauté et révèle davantage le savoir faire et la beauté de l’architecture et l’artisanat marocains. Le bâtiment situé dans le quartier résidentiel de Forest Hills a été construit par l’entrepreneur...

Israël membre observateur de l’Union africaine

Israël a obtenu le statut d’observateur officiel auprès de l’Union africaine, après avoir travaillé à cet objectif pendant près de deux décennies.

L’Algérie mène une guerre électronique contre le Maroc

L’Algérie continue d’accuser le Maroc de cyberattaque, mais mène en coulisse une guerre électronique sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image du royaume et à ses institutions.