« Projet Pegasus » : Emmanuel Macron veut tout savoir

22 juillet 2021 - 16h00 - France - Ecrit par : G.A

Le président français Emmanuel Macron a réuni, ce jeudi 22 juillet, un conseil de défense « exceptionnel dédié à l’affaire Pegasus et à la question de la cybersécurité ». L’annonce a été faite par Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

L’un des téléphones du président de la République a-t-il été sélectionné par un service de sécurité du Maroc, pour une éventuelle mise sous surveillance par le logiciel espion ? Le Maroc rejette ces accusations et dénonce un complot mis en œuvre, dit-il, pour nuire à ses relations avec la France.

À lire : Affaire Pegasus : le Maroc rejette les accusations d’espionnage de journalistes

Sur France Inter, le porte-parole du gouvernement a indiqué que « le président de la République suit au plus près ce dossier et prend cette affaire très au sérieux ». Il a déclaré que la France poursuivait ses investigations à la suite des révélations sur le logiciel Pegasus, par un consortium de seize rédactions, parmi lesquelles Le Monde, mené par Forbidden Stories.

À lire : Pegasus : ouverture d’une enquête au Maroc suite aux accusations d’espionnage

Le premier ministre, Jean Castex, avait affirmé mercredi que le gouvernement avait « ordonné toute une série d’investigations » pour faire la lumière dans l’affaire Pegasus. Le Maroc, qui dément toute utilisation du logiciel de la firme israélienne NSO à des fins d’espionnage, a promis, de son côté, une enquête sur les « accusations infondées ».

Sujets associés : France - Enquête - Espionnage

Aller plus loin

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien...

Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

À l’occasion du 22ᵉ anniversaire de l’accession du roi Mohammed VI au trône, le Président de la République française, Emmanuel Macron, a adressé ses vœux et sincères...

Pegasus : « Le numéro du roi Mohammed VI n’a jamais été ciblé »

Shalev Hulio, PDG de la société israélienne NSO, assure que les numéros du roi Mohammed VI, du président Emmanuel Macron et du directeur général de l’Organisation mondiale de la...

Affaire Pegasus : « Trop facile » d’accuser le Maroc

« C’est trop facile » d’accuser le Maroc d’être à l’origine de l’espionnage d’Emmanuel Macron et de plusieurs personnalités politiques françaises grâce au logiciel israélien...

Ces articles devraient vous intéresser :