France : un trafiquant de drogue qui envoyait des mandats cash au Maroc condamné

22 décembre 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un individu qui envoyait des mandats cash au Maroc et sept autres prévenus poursuivis pour trafic d’héroïne, cocaïne et cannabis à Alès et dans les villages environnants, ont écopé des peines de prison ferme.

Les enquêteurs font savoir que le trafic a rapporté 200 000 € de chiffre d’affaires sur six mois. Lors de la comparution des huit prévenus vendredi dernier, les avocats de la défense cherchaient à atténuer les responsabilités de leurs clients mais ceux-ci ont tenu à les assumer pleinement, rapporte Midi Libre.

Considéré comme le chef de ce réseau, Mounir F. a écopé d’une peine de cinq ans de prison dont 12 mois avec sursis probatoire. Son neveu, Yanisse F. et Barded N. qui admettent avoir joué les rôles de lieutenant et de nourrice ont été condamnés à quatre ans de prison avec 18 mois de sursis probatoire pour le premier et 12 pour le second. Le juge a maintenu tous les trois en détention.

Un autre prévenu, Ayoub M. en cours de réinsertion professionnelle, également en couple avec une jeune fille issue de la bourgeoisie alésienne n’aura pas à durer en prison. Il a écopé d’une peine de trois ans de prison dont 18 mois avec sursis probatoire pendant deux ans. Anthony M. et de Stéphanie D., en couple, ont vu leur peine réduite de deux ans dont un avec sursis.

Mikaël SL, dont la mission est d’envoyer des mandats cash au Maroc, de conditionner la drogue… a été condamné à 18 mois de prison dont la moitié avec sursis. Dernier prévenu sur la liste, Christophe C., 40 ans, a écopé de 15 mois de sursis probatoire pendant deux ans, pour avoir stocké et conditionné les produits à son domicile.

"On leur fait porter un costume trop grand. Un réseau ? Tous les prévenus ne se connaissent même pas", insistent tour à tour les conseils. À la fin des débats, Mounir F. lance à ses complices : "Je vous demande pardon de vous avoir entraîné là-dedans…"

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Des Marocains arrêtés avec beaucoup de cash à l’aéroport de Bruxelles

915 000 euros ont été saisis l’année dernière par la douane auprès de voyageurs en partance vers des pays hors union européennes, dont le Maroc, à Brussels Airport. Ces chiffres...

Des Marocains parmi les 10 plus gros trafiquants de drogue de France

Des Marocains ou des personnes qui ont des liens avec le Maroc figurent sur la liste des barons de la drogue les plus puissants de France. Intitulé au départ « top 25 », ce...

Europol démantèle un réseau de trafiquants de cannabis marocain

La Guardia Civil espagnole en coordination avec Europol a démantelé un réseau de trafiquants de cannabis opérant depuis le Maroc. En tout, 64 suspects ont été interpellés.

Un important trafic de cannabis entre le Maroc et la France démantelé

Les gendarmes de la section de recherches de Clermont-Ferrand et de Grenoble ont démantelé un trafic international de stupéfiants entre le Maroc et la France, via...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.