Un important trafic de cannabis entre le Maroc et la France démantelé

26 novembre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : S.A

Les gendarmes de la section de recherches de Clermont-Ferrand et de Grenoble ont démantelé un trafic international de stupéfiants entre le Maroc et la France, via Clermont-Ferrand, point de chute des trafiquants.

Cette opération fait suite à des interpellations massives entre Narbonne et Perpignan en 2019. Suivant les traces d’un trafic de cannabis organisé entre le Maroc et la France, via l’Espagne et Clermont-Ferrand, les gendarmes de la section de recherches (SR) de Clermont avaient interpellé plusieurs membres du réseau. De même, ils avaient saisi dans le sud de la France, près de la frontière espagnole, 763 kilos d’herbe et de résine de cannabis. Sept hommes seraient impliqués dans l’acheminement de la drogue jusqu’à Clermont. Sept hommes sont mis en examen pour trafic de stupéfiants (six sont en détention provisoire).

Les enquêteurs ont poursuivi leurs investigations. Cette fois-ci, ils se sont intéressés à l’autre volet du trafic : blanchiment d’argent. Ils ont réussi à interpeller les autres membres du réseau entre le 17 et le 20 novembre en région parisienne, rapporte La Montagne. «  Nous avons saisi 1 350 000 € en argent liquide et en lingots d’or  », indique le colonel Christophe Berthelin, commandant de la section de recherches de Clermont-Ferrand. «  C’est à ce jour notre plus grosse saisie. Avec ces interpellations, nous avons entièrement démantelé un réseau criminel international. De l’importation des produits stupéfiants depuis le Maroc jusqu’à la collecte de l’argent et son blanchiment  », ajoute-t-il.

Leur modus operandi consistait à transférer tous les mois les sommes d’argent récupérés du Puy-de-Dôme vers l’Ile-de-France. Ensuite, les suspects utilisaient un procédé assez simple : «  Certains sont à la tête de petites sociétés de métaux précieux, précise l’officier. Ils transforment l’argent liquide en lingots d’or qui sont ensuite vendus  ». Aussi, utiliseraient-ils la technique plus sophistiquée du «  hawala  », un système qui permet d’échanger des fonds sans transférer physiquement ou électroniquement de l’argent, donc à l’abri des regards et des contrôles.

Le juge d’instruction de la Jirs (3) de Lyon a mis en examen les sept personnes interpellées dans le volet blanchiment de ce trafic pour «  blanchiment de trafic de produit stupéfiant en bande organisée  ». Deux ont été placés sous contrôle judiciaire tandis que les cinq autres âgés de 30 à 51 ans, ont été incarcérés en détention provisoire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Grenoble - Clermont Ferrand - Trafic - Blanchiment d’argent

Aller plus loin

France : un trafiquant de drogue qui envoyait des mandats cash au Maroc condamné

Un individu qui envoyait des mandats cash au Maroc et sept autres prévenus poursuivis pour trafic d’héroïne, cocaïne et cannabis à Alès et dans les villages environnants, ont...

Seine-Maritime : démantèlement d’un trafic de stupéfiants ayant sa base arrière au Maroc

Les éléments du RAID, de la BRI de Rouen et des enquêteurs de la sûreté départementale ont réussi à démanteler un vaste trafic de stupéfiants ayant sa base arrière au Maroc,...

Maroc : de la cocaïne saisie à bord d’un navire étranger

Une grande quantité de cocaïne a été saisie à bord d’un navire étranger arraisonné, ce samedi, au large de « cap Spartel », dans le nord du Maroc.

Grosse prise de cannabis dans le nord du Maroc

Vendredi soir, les services sécuritaires de la ville de Ksar el-Kébir, ont mis en échec une tentative de trafic de 2 360 kilogrammes de résine de cannabis. Ils ont également...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...