Recherche

Un important trafic de cannabis entre le Maroc et la France démantelé

© Copyright : DR

26 novembre 2020 - 08h00 - Société - Par: S.A

Les gendarmes de la section de recherches de Clermont-Ferrand et de Grenoble ont démantelé un trafic international de stupéfiants entre le Maroc et la France, via Clermont-Ferrand, point de chute des trafiquants.

Cette opération fait suite à des interpellations massives entre Narbonne et Perpignan en 2019. Suivant les traces d’un trafic de cannabis organisé entre le Maroc et la France, via l’Espagne et Clermont-Ferrand, les gendarmes de la section de recherches (SR) de Clermont avaient interpellé plusieurs membres du réseau. De même, ils avaient saisi dans le sud de la France, près de la frontière espagnole, 763 kilos d’herbe et de résine de cannabis. Sept hommes seraient impliqués dans l’acheminement de la drogue jusqu’à Clermont. Sept hommes sont mis en examen pour trafic de stupéfiants (six sont en détention provisoire).

Les enquêteurs ont poursuivi leurs investigations. Cette fois-ci, ils se sont intéressés à l’autre volet du trafic : blanchiment d’argent. Ils ont réussi à interpeller les autres membres du réseau entre le 17 et le 20 novembre en région parisienne, rapporte La Montagne. «  Nous avons saisi 1 350 000 € en argent liquide et en lingots d’or  », indique le colonel Christophe Berthelin, commandant de la section de recherches de Clermont-Ferrand. «  C’est à ce jour notre plus grosse saisie. Avec ces interpellations, nous avons entièrement démantelé un réseau criminel international. De l’importation des produits stupéfiants depuis le Maroc jusqu’à la collecte de l’argent et son blanchiment  », ajoute-t-il.

Leur modus operandi consistait à transférer tous les mois les sommes d’argent récupérés du Puy-de-Dôme vers l’Ile-de-France. Ensuite, les suspects utilisaient un procédé assez simple : «  Certains sont à la tête de petites sociétés de métaux précieux, précise l’officier. Ils transforment l’argent liquide en lingots d’or qui sont ensuite vendus  ». Aussi, utiliseraient-ils la technique plus sophistiquée du «  hawala  », un système qui permet d’échanger des fonds sans transférer physiquement ou électroniquement de l’argent, donc à l’abri des regards et des contrôles.

Le juge d’instruction de la Jirs (3) de Lyon a mis en examen les sept personnes interpellées dans le volet blanchiment de ce trafic pour «  blanchiment de trafic de produit stupéfiant en bande organisée  ». Deux ont été placés sous contrôle judiciaire tandis que les cinq autres âgés de 30 à 51 ans, ont été incarcérés en détention provisoire.

Mots clés: France , Grenoble , Clermont Ferrand , Blanchiment d’argent , Trafic , Drogues

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact