France/Transfert d’argent : La concurrence s’intensifie

19 juillet 2007 - 01h16 - Economie - Ecrit par : L.A

La concurrence s’intensifie en France sur le marché des transferts d’argent des particuliers vers leur pays d’origine, estimés à huit milliards d’euros par an, plusieurs acteurs cherchant à bousculer l’hégémonie des mandats postaux et de l’Américain Western Union.

En 2006, deux géants du transfert d’argent, les américains MoneyGram et Ria, ont obtenu l’agrément nécessaire du Comité des établissement de crédit , pour exercer leurs activités en nom propre. Avec Western Union, qui opère en partenariat avec La Poste, les trois plus grands opérateurs mondiaux sont désormais présents en France.

Mais ce n’est pas fini : "demain, il y aura 20 ou 30" sociétés de transfert d’argent en France, assure Mathias Luft, directeur France de Western Union, qui revendique 17% de part de marché à fin 2006.

Un rapport commandé en 2006 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, sur l’intégration économique des migrants, estimait le flux à 7,95 milliards d’euros par an, dont près de la moitié serait informel. Selon ce rapport, l’Algérie (3,15 milliards d’euros), le Maroc (2,13) et la Tunisie (0,84) concentrent plus de trois quarts des transferts.

Pour contrer l’acteur le plus visible du marché, les concurrents se positionnent sur les tarifs. Selon la Banque mondiale, la moyenne des transferts vers le pays d’origine atteint 200 dollars environ dans le monde. Or, Western Union facture 19 euros l’envoi de 150 euros au Maroc, assortis de frais de change, quand MoneyGram en demande 12.

Usant également de l’argument tarifaire, Banque Accord, filiale du groupe de distribution Auchan, et la marocaine Attijariwafa Bank ont lancé récemment des cartes de retrait destinées à faciliter le transfert d’argent. La carte est confiée aux proches résidant dans le pays d’origine et est créditée par le client, en France.

L’enjeu est donc, pour partie, de capter la manne d’environ 3,5 milliards d’euros annuels qui transite aujourd’hui par des réseaux parallèles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Transferts des MRE - Banques

Ces articles devraient vous intéresser :

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Vers une forte progression des transferts des MRE

Bank Al-Maghrib (BAM) est persuadée que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient poursuivre la tendance à la hausse amorcée depuis le début de l’année.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Le dirham se renforce fortement face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,44% face à l’euro et s’est dépréciée de 0,69% vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 02 au 08 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Transferts de fonds des MRE : un record et une bouffée d’air pour le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent fortement à l’économie marocaine à travers les transferts de fonds qui vont crescendo ces dernières années. Ces flux sont passés de 22,96 milliards de dirhams en 2000 à 93,67 milliards en 2021.