La France fait pression sur le Maroc

16 novembre 2020 - 10h30 - France - Ecrit par : J.K

Quelques responsables du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie qui se frotterait au refus de reprendre ses sans-papiers, se piquerait aux sanctions de la France. C’est la décision de ce pays qui fait de l’expulsion des ressortissants du Maghreb fichés S, une priorité.

Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre le terrorisme et la radicalisation, la France est déterminée à expulser plusieurs dizaines de Maghrébins « radicalisés » vers leurs pays d’origine. Une option qui requiert l’accord des pays concernés. C’est le sens des derniers déplacements des ministres français dans ces trois pays, pas enclins à récupérer leurs ressortissants fichés S, c’est-à-dire, des personnes potentiellement dangereuses.

Comme moyen de pression, « Darmanin avait dans sa sacoche un moyen de pression : soit ces pays acceptent les demandes d’expulsion de la France, et la délivrance des visas continuera comme avant ; soit ils les refusent, et alors le nombre de visas, tant touristiques que professionnels, sera réduit », rapporte Le Canard enchaîné.

Ce dimanche, Clément Beaune, secrétaire d’État français aux Affaires européennes, a confirmé, annonçant que la France envisageait une réduction « ciblée » pour les pays qui refuseraient de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière, notamment les « radicalisés ».

« Nous avons des leviers pour le faire, par exemple les visas […] en ciblant des responsables politiques, des responsables économiques. Oui, c’est un des leviers que le président de la République, que le ministre de l’Intérieur envisage », a-t-il ajouté, rapporte AFP.

Selon le ministère français de l’Intérieur, la France qui compte 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour «  radicalisation  », dont une soixantaine de Tunisiens, autant de Marocains et un peu plus d’Algériens, a fait de leur expulsion, une priorité.

Sujets associés : Immigration clandestine - France - Expulsion - Maghreb - Visa - Menaces - Visa Schengen

Aller plus loin

France/Mineurs étrangers : la consule du Maroc dénonce la stigmatisation de son pays

Les mineurs étrangers sont les plus suspectés dans l’ampleur de la délinquance à Rennes et ailleurs. Le Président français veut que le Premier ministre accélère le dossier de...

Sahara : Giscard d’Estaing, allié du roi Hassan II, Chirac agacé

L’ex-président français Valéry Giscard d’Estaing décédé le 2 décembre dernier était un allié du roi Hassan II dans le dossier Sahara. Ce soutien agaçait Jacques Chirac, son...

France : la stigmatisation de la liste de Samy Debah fait polémique

En lice pour les élections municipales à Garges-lès-Gonesse, la liste conduite par Samy Debah, le fondateur, en 2003, du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), se...

Amnesty International dénonce « la stigmatisation des musulmans » en France

Dans une tribune, Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty Internationalalerte sur "la stigmatisation des musulmans" en France et appelle à protéger les droits humains.

Ces articles devraient vous intéresser :

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...