DGSN : une centaine de personnes arrêtées pour fraude au concours

27 octobre 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Quelque 101 cas de tentatives de fraude ont été détectées au dernier examen d’officier de police organisé le 24 octobre dernier.

Selon la DGSN, la surveillance renforcée lors des compositions a permis d’arrêter des dizaines de candidats qui ont fait usage de différents stratagèmes pour frauder lors de ce concours.

Parmi eux, 30 agents de police qui passaient des concours externes, en plus d’un policier soupçonné d’avoir favorisé un candidat.

A lire : Maroc : des policiers sanctionnés pour fraude aux concours

À ce lot, s’ajoute une candidate qui s’est présentée avec une convocation au nom d’une autre femme afin de passer le concours en son nom, avec un PCR au nom de son frère. Tous ont été exclus de l’examen et déférés devant les brigades de la police judiciaire pour entamer les investigations préliminaires sous la supervision du parquet compétent, souligne la DGSN.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Fraude - Arrestation

Aller plus loin

Le Maroc impose le pass sanitaire aux concours de police

Les candidats (es) qui vont passer les épreuves écrites des concours de police, sont invités à présenter leur pass vaccinal dans tous les centres d’examen.

Toulouse : un concours à reprendre à cause d’une épreuve fuitée avant la composition au Maroc

Les candidats aux concours d’entrée aux grandes écoles de commerce françaises, qui ont déjà composé le jeudi 29 avril, devront encore plancher 17 mai dans l’épreuve de culture...

Accusé de favoritisme, l’ENCG de Settat devant la justice

Un candidat au concours d’entrée à l’École nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Settat a déposé un recours en annulation devant le tribunal administratif de Casablanca,...

Maroc : des policiers sanctionnés pour fraude aux concours

Des sanctions disciplinaires et correctives ont été prises par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) à l’encontre d’une quarantaine de fonctionnaires de police. On...

Ces articles devraient vous intéresser :

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...