En un an, la gestion du Covid-19 au Maroc a été un succès

14 mars 2021 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Depuis l’apparition du premier cas de coronavirus sur son territoire, le Maroc a opté pour les mesures préventives, notamment le confinement, l’acquisition rapide de masques et de respirateurs, et les négociations avec plusieurs laboratoires afin de vacciner la majorité de la population.

Au début de la crise sanitaire, le gouvernement marocain, pour renforcer son système de santé déjà fragile, a décrété, le 22 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire. Après trois mois d’application stricte, cette mesure a été assouplie, mais les restrictions de déplacements entre les villes et le couvre-feu ont été maintenus. Ces efforts ont permis de réduire le nombre de décès par jour de 92 (à fin novembre 2020) à seulement 4 au cours des dernières 24 heures.

Après avoir atteint cet objectif, le Maroc a orienté ses efforts pour garantir l’immunité collective à sa population. Dans cette perspective, il a engagé des négociations simultanées avec plusieurs laboratoires de vaccins. Aujourd’hui, le royaume a déjà vacciné plus de 4 millions de personnes avec les vaccins britannique AstraZeneca et chinois Sinopharm. Pour accélérer la campagne de vaccination en cours, lancée le 29 janvier, le gouvernement vient d’autoriser l’acquisition du vaccin russe Spoutnik V et celui américain Johnson & Johnson.

Le ministre de la Santé, Khaled Ait Taleb a expliqué à EFE, que le vaccin Spoutnik V a été approuvé par le comité scientifique marocain et qu’un million de doses ont été déjà commandées et seront livrées en deux lots, en mars et avril.

Par ailleurs, le roi Mohammed VI a ordonné la vaccination gratuite pour les plus de 18 ans (y compris les résidents étrangers). En moyenne, 100 000 doses sont inoculées au quotidien. La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a félicité le Maroc d’être l’un des dix pays du monde à avoir relevé le défi de la vaccination avec 4 169 133 vaccinés avec la première dose jusqu’à la date du 12 mars et 1 224 959 avec la deuxième dose.

Ait Taleb a souligné que le rythme de vaccination de la première dose va ralentir dans les prochains jours en raison des difficultés d’approvisionnement mondial, mais il a rassuré que la campagne nationale de vaccination atteindra son objectif de l’immunité collective.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc, champion des vaccinations en Afrique

Depuis le lancement fin janvier de la campagne de vaccination nationale, plus de 3,7 millions de Marocains ont déjà reçu au moins une première dose du vaccin contre le...

Les vaccins Spoutnik V et Johnson & Johnson autorisés au Maroc

Au Maroc, le comité national technique et scientifique consultatif de vaccination a donné, ce mardi, son feu vert aux vaccins américain et russe Johnson & Johnson et...

« Le Maroc vaccine deux fois plus vite que la France » (Vidéo)

Le Maroc, « pays sous-développé », « vaccine deux fois plus vite que la France », déclarait avec étonnement le médecin français, Dr. Laurent Alexandre lors d’une intervention...

Vaccination anti-Covid au Maroc : « Pour une fois, nous n’avons rien à envier aux Occidentaux »

Au Maroc, la campagne de vaccination contre le coronavirus, lancée fin janvier, avance à grands pas. Plus de 4 millions de Marocains (11 % de la population) ont déjà reçu au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.