« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

10 avril 2022 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

La guerre en Ukraine s’est invitée à l’ouverture de la session parlementaire, notamment en raison de la flambée des prix de plusieurs produits de base. Le RNI, le PAM et l’Istiqlal ont tenu à rassurer les Marocains, des démarches menées par le gouvernement pour amoindrir le choc provoqué par la hausse des prix sur le marché.

« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », a estimé Aziz Akhannouch, devant les médias, après sa réunion mensuelle avec les chefs des deux autres partis de la majorité gouvernementale, Abdellatif Ouahbi (Parti authenticité et modernité, PAM) et Nizar Baraka (Istiqlal). « Comme vous savez, l’Europe vit une guerre importante. Et économiquement, cette guerre a des conséquences sur le monde entier y compris le Maroc », rapporte H24info.

À lire : Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Interpellé à plusieurs reprises sur la hausse des prix malgré les promesses du gouvernement de les maîtriser, Aziz Akhannouch a souligné que les choses sont plus compliquées qu’elles ne paraissent. « Nous ne sommes pas dans une situation ordinaire, et les choses sont compliquées, car il y a des problèmes mondiaux liés à l’approvisionnement en matières premières, mais aussi à l’augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, en particulier les céréales ».

À lire : Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Pour le chef du gouvernement, le Maroc venait à peine de sortir de la crise liée à la pandémie du Covid-19, quand a commencé la crise russo-ukrainienne. « La réalité est là, mais notre pays, Dieu merci, reste sûr », a-t-il ajouté. Toutefois, il rassure de la disponibilité de tous les produits au Maroc, malgré la cherté. « Quand vous sortez faire votre marché, vous voyez bien que les denrées alimentaires sont disponibles en abondance, malgré cette année de sécheresse difficile, atténuée toutefois par les dernières précipitations », a-t-il précisé.

À lire : Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

De son côté, le ministre de l’Équipement et de l’eau et secrétaire général de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a affirmé que la majorité gouvernementale est « pleinement consciente de la situation difficile que traverse le pays en raison des chocs extérieurs, notamment le conflit russo-ukrainien et ses répercussions au niveau international, en ce qui concerne les matières premières de base, et ses conséquences sur les citoyens ».

À lire : Emmanuel Macron redoute une pénurie alimentaire en Afrique du Nord

Il souligne que le gouvernement est déterminé et fait tout ce qui est nécessaire pour que les conséquences soient moindres pour les Marocains, « en particulier les classes moyennes et faibles », ainsi que sur les entreprises marocaines, en particulier les petites et moyennes « qui souffrent d’une crise alarmante ».

Sujets associés : Russie - Aziz Akhannouch - Ukraine - Guerre - Crise économique

Aller plus loin

Ukraine : le Marocain Brahim Saadoun condamné à mort par les séparatistes

Partir combattre pour Kiev, le jeune marocain Brahim Saadoun ainsi que deux Britanniques ont été faits prisonniers et condamnés à mort ce jeudi.

Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

En raison de la guerre en Ukraine, plusieurs équipementiers automobiles déménagent leurs activités à l’étranger, notamment vers le Maroc.

L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les...

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Dossiers :

Russie

Démenti autour de l’interdiction des importations des produits pétroliers russes au Maroc

Nadia Fettah Alaoui, ministre des Finances, a apporté un démenti formel au sujet de l’interdiction des importations des produits pétroliers russes au Maroc à la suite des sanctions occidentales sur les dérivés pétroliers en provenance de Moscou.

Message de Royal Air Maroc à ses clients en Russie

Suite à la suspension des vols directs entre le Maroc et la Russie, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’accorder une faveur à ses clients. Ceux-ci peuvent changer leurs billets gratuitement.

Maroc : le prix du gasoil dépasse celui de l’essence

Une première Maroc. Le prix du gasoil a connu une augmentation telle, qu’il vient de dépasser celui de l’essence. En deux semaines, le gasoil a enregistré une hausse du prix d’un peu plus d’un dirham, atteignant mercredi 14,30 dirhams.

Le Maroc recommande à ses ressortissants de quitter l’Ukraine

L’ambassade du Maroc à Kiev appelle les citoyens marocains se trouvant en Ukraine à quitter le pays pour leur sécurité. La crise russo-occidentale autour de ce pays risque de dégénérer en guerre.

Le Maroc participe aux essais cliniques pour la sortie d’un vaccin anti-coronavirus

Le Maroc participe activement aux essais cliniques en cours pour lutter contre la pandémie du coronavirus. À l’instar de plusieurs pays, le royaume a aussi engagé des recherches en vue de trouver un vaccin.

Aziz Akhannouch

El Othmani laisse un mauvais souvenir à la famille d’Abdelkarim El Khattabi

Avant la passation des pouvoirs entre Saâdeddine El Othmani et son successeur Aziz Akhannouch, l’ancien chef du gouvernement avait signé un décret d’expropriation pour cause d’utilité publique. Parmi les victimes de cette expropriation se trouvent les...

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Recep Tayyip Erdogan invite le roi Mohammed VI en Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a invité le roi Mohammed VI à se rendre en Turquie. Cette invitation a été faite par le vice-président Fuat Oktay lors d’un appel téléphonique avec le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Stellantis va produire 450 000 voitures par an au Maroc

Dans les années à venir, le groupe « Stellantis » entend mobiliser ses ressources pour améliorer la production de voitures de son usine à Kénitra. 300 millions d’euros seront mobilisés en vue de produire 450 000 véhicules.

Campagne agricole 2019-2020 : bonne nouvelle pour les exportateurs des produits alimentaires

La Campagne agricole 2019-2020 a connu une réussite. Les exportations marocaines se sont établies à 39 milliards de DH, soit une hausse de 8% par rapport à 2018.

Ukraine

Ukraine : 16 vols de Royal Air Maroc pour rapatrier 2800 Marocains

Au total, 2810 Marocains ont fui la guerre en Ukraine et sont rentrés au Maroc, entre le 15 février et le 7 mars dernier, selon l’office national des aéroports (ONDA).

Aeroflot suspend ses vols vers le Maroc

La compagnie aérienne russe Aeroflot a décidé de suspendre ses vols internationaux, dont le Maroc, à partir du 8 mars 2022. Suite au déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les Occidentaux ont pris une avalanche de sanctions contre...

Le Maroc va rapatrier ses ressortissants bloqués en Ukraine

Le Maroc a décidé de rapatrier ses ressortissants bloqués en Ukraine, pays actuellement en proie à des tensions frontalières. À la manœuvre, les compagnies aériennes Air Arabia et Royal Air Maroc.

L’Ukraine a exporté 800 000 tonnes de céréales vers plusieurs pays dont le Maroc

L’Ukraine a exporté un total de 800 000 tonnes de céréales la semaine dernière à destination de plusieurs pays dont le Maroc.

Le Maroc vote contre la Russie à l’ONU

Présentée mercredi à la 11ᵉ session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, la résolution condamnant l’annexion par la Russie des régions ukrainiennes a été votée par 143 pays, dont le Maroc.

Guerre

De moins en moins de Marocains à rapatrier d’Ukraine

Les autorités marocaines ont décidé d’annuler le dernier vol de rapatriement des Marocains d’Ukraine. Le nombre de demandes devenant de plus en plus faible.

Ukraine : le Marocain Brahim Saadoun condamné à mort par les séparatistes

Partir combattre pour Kiev, le jeune marocain Brahim Saadoun ainsi que deux Britanniques ont été faits prisonniers et condamnés à mort ce jeudi.

L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les chocs. Toutefois, elle est confrontée à des risques significatifs, selon...

L’Espagne exporte plus de gaz qu’elle n’en importe d’Algérie

Le PDG d’Enagás, Arturo Gonzalo Aizpiri, a déclaré ce mardi que l’Espagne exporte plus de gaz vers la France à travers les interconnexions à Irún (Guipúzcoa) et Larrau (Navarre), qu’elle n’en importe de l’Algérie via le Medgaz.

Un combattant marocain pro-Ukraine détenu par les Russes ?

Un Marocain engagé aux côtés des forces ukrainiennes serait détenu par l’armée russe. Le combattant aurait été capturé par les forces russes dans le Donbass, selon le journaliste russe Aleksandr Sladkov.

Crise économique

À cause de la crise sanitaire : l’endettement extérieur du Maroc a atteint des records

Il y a peu encore, le Maroc pouvait se réjouir d’être l’unique pays de la région à avoir préservé son « investment grade ». Mais avec la crise sanitaire, le royaume s’est vu retirer ce titre en raison de ses dettes extérieures.

La crise sanitaire aura de graves répercussions sur l’économie marocaine

Le Fonds Monétaire International (FMI), vient de publier au titre de l’article IV de ses statuts, le rapport lié aux consultations de 2020 au Maroc. Ces consultations sont liées aux conséquences économiques de la crise sanitaire liée au Covid-19 et...

Covid-19 : El Othmani s’engage à aider les professionnels impactés par la crise

Le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani était, jeudi 27 mai, face aux représentants de différents secteurs d’activité éprouvés par les mesures restrictives liées à la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19. Il a saisi cette...

Le détail de la situation économique du Maroc en 2020 (Rapport)

Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté samedi au Roi Mohammed VI, le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière du royaume au titre de l’exercice 2020. L’année 2020 a été...

Crise ou pas, les voitures de luxe ont toujours la cote au Maroc

Si la crise sanitaire a porté un sérieux coup au marché automobile, elle n’aura pas eu raison de l’engouement des Marocains pour les voitures de luxe.