« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

10 avril 2022 - 17h40 - Ecrit par : G.A

La guerre en Ukraine s’est invitée à l’ouverture de la session parlementaire, notamment en raison de la flambée des prix de plusieurs produits de base. Le RNI, le PAM et l’Istiqlal ont tenu à rassurer les Marocains, des démarches menées par le gouvernement pour amoindrir le choc provoqué par la hausse des prix sur le marché.

« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », a estimé Aziz Akhannouch, devant les médias, après sa réunion mensuelle avec les chefs des deux autres partis de la majorité gouvernementale, Abdellatif Ouahbi (Parti authenticité et modernité, PAM) et Nizar Baraka (Istiqlal). « Comme vous savez, l’Europe vit une guerre importante. Et économiquement, cette guerre a des conséquences sur le monde entier y compris le Maroc », rapporte H24info.

À lire : Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Interpellé à plusieurs reprises sur la hausse des prix malgré les promesses du gouvernement de les maîtriser, Aziz Akhannouch a souligné que les choses sont plus compliquées qu’elles ne paraissent. « Nous ne sommes pas dans une situation ordinaire, et les choses sont compliquées, car il y a des problèmes mondiaux liés à l’approvisionnement en matières premières, mais aussi à l’augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, en particulier les céréales ».

À lire : Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Pour le chef du gouvernement, le Maroc venait à peine de sortir de la crise liée à la pandémie du Covid-19, quand a commencé la crise russo-ukrainienne. « La réalité est là, mais notre pays, Dieu merci, reste sûr », a-t-il ajouté. Toutefois, il rassure de la disponibilité de tous les produits au Maroc, malgré la cherté. « Quand vous sortez faire votre marché, vous voyez bien que les denrées alimentaires sont disponibles en abondance, malgré cette année de sécheresse difficile, atténuée toutefois par les dernières précipitations », a-t-il précisé.

À lire : Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

De son côté, le ministre de l’Équipement et de l’eau et secrétaire général de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a affirmé que la majorité gouvernementale est « pleinement consciente de la situation difficile que traverse le pays en raison des chocs extérieurs, notamment le conflit russo-ukrainien et ses répercussions au niveau international, en ce qui concerne les matières premières de base, et ses conséquences sur les citoyens ».

À lire : Emmanuel Macron redoute une pénurie alimentaire en Afrique du Nord

Il souligne que le gouvernement est déterminé et fait tout ce qui est nécessaire pour que les conséquences soient moindres pour les Marocains, « en particulier les classes moyennes et faibles », ainsi que sur les entreprises marocaines, en particulier les petites et moyennes « qui souffrent d’une crise alarmante ».

Tags : Aziz Akhannouch - Ukraine - Crise économique - Guerre - Russie

Aller plus loin

Le Maroc invité par les Etats-Unis pour une réunion sur l’Ukraine

Le Maroc a participé mardi à un sommet sur la défense, organisé par les États-Unis sur la base aérienne de Ramstein en Allemagne, pour discuter de l’aide internationale à la défense...

Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

En raison de la guerre en Ukraine, plusieurs équipementiers automobiles déménagent leurs activités à l’étranger, notamment vers le Maroc.

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Emmanuel Macron redoute une pénurie alimentaire en Afrique du Nord

Le président français Emmanuel Macron, par ailleurs président du Conseil de l’UE, a exprimé jeudi la crainte d’une crise alimentaire sans précédent en Afrique du Nord et dans...

Nous vous recommandons

Des MRE en colère au port de Sète (vidéo)

Le port de Sète a été ce jeudi, le théâtre d’un conflit entre transporteur et ses passagers. Ces derniers qui ont embarqué à Tanger ont refusé de descendre du ferry, obligeant la police à intervenir pour régler la...

Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain

Tayeb Zitouni, chef du Rassemblement national démocratique (RND) en Algérie, lors d’une intervention jeudi à Tiaret, a appelé les Marocains à «  renverser le pouvoir marocain  ».

Assaad Bouab à l’affiche de « Peaky Blinders 6 »

L’acteur franco-marocain Assaad Bouab a intégré le casting de la dernière saison de « Peaky Blinders ». Une série à succès de Netflix qui devrait être diffusée sur le service de streaming ce printemps.

Liste B : les étrangers résidant au Maroc doivent s’isoler à domicile 5 jours

L’obligation faite aux Marocains en provenance des pays de la liste B, de s’isoler pendant 5 jours à la maison, une fois au Maroc, s’applique également aux étrangers résidant au royaume.

Un réseau marocain de kidnappeurs démantelé à Malaga

Des agents de la police nationale ont arrêté à Malaga quatre hommes, dont trois Marocains, membres d’un groupe criminel, qui ont kidnappé un jeune homme et demandé une rançon à ses proches avant de le...

Espagne : un Marocain jette le passager d’une voiture roulant à grande vitesse

Des agents de la police nationale ont arrêté à Orihuela (Alicante) deux hommes dont un Marocain pour avoir jeté un troisième hors d’une voiture roulant à grande vitesse, avant de lui voler son téléphone portable et sa carte de...

L’Espagne ne veut pas « faussement mettre fin à la crise » avec le Maroc

La crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, ouverte depuis avril avec l’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, n’est pas près de connaître son épilogue. Pour le moment, aucune rencontre n’est prévue entre le...

La course annuelle de Courbevoie rend hommage au Maroc

La troisième édition de « YES WE RUN », la course qui se tient tous les ans à Courbevoie, a connu samedi soir, la présence remarquée du Maroc. Sur tout le parcours, on pouvait voir le drapeau marocain, ainsi que le nom de plusieurs villes...

Badr Hari laisse son « Héritage » (Vidéo)

Le champion marocain de kick-boxing, Badr Hari, a dévoilé la sortie le 18 août prochain, d’un documentaire intitulé « Héritage ». C’est une incursion dans la vie sportive du boxeur, ses préparatifs avant chaque grand...

Le Maroc commande des moteurs d’avions de chasse aux États-Unis

Le Maroc a commandé des moteurs d’avion de chasse auprès de l’entreprise américaine Raytheon spécialisée dans les systèmes de défense. De quoi renforcer davantage son armement.