Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

8 avril 2022 - 23h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le gouvernement a réagi à la tension sociale liée à la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité, admettant que cette situation devrait perdurer, mais que le pays ne connaitra pas de crise alimentaire.

S’exprimant lors du point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, Mustapha Baitas a précisé que « la situation en octobre était « normale » avant que les coûts des aliments et des produits de base ne connaissent une hausse vertigineuse », imputant la dégradation à la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

A lire : Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Pour Baitas « les impacts de ce conflit sur le Maroc sont réels », soulignant que la région qui connaît la crise est une plaque tournante stratégique pour la production alimentaire mondiale, faisant référence au rôle prépondérant de la Russie et de l’Ukraine dans l’approvisionnement de nombreux pays en matériaux de base, y compris les aliments vitaux.

Toutefois, les instructions royales ont permis au gouvernement de développer une approche visant à préserver les stocks alimentaires nationaux, a-t-il précisé.

Sujets associés : Alimentation - Crise économique - Guerre

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Malgré la sévère sécheresse et les effets de l’invasion russe en Ukraine, le Maroc a pu sécuriser cette année ses besoins en blé. Avec le Nigeria, le royaume est l’un des rares pays...

Le Maroc doit baisser sa consommation de pain

« Quels choix pour une plus grande autonomie du Maroc ? ». Le thème a fait l’objet d’une conférence sur la souveraineté alimentaire animée par le premier vice-président de la...

Maroc : manifestations dans plusieurs villes contre la flambée des prix

Suite à l’appel du Front social marocain, des manifestations sont prévues dans 16 villes du Maroc, ce samedi 23 avril, pour protester contre la flambée du prix de tous les...

Hausse des prix : le Conseil de concurrence vérifie l’existence de pratiques illégales

Le conseil de concurrence a décidé de rechercher les causes de la flambée des prix de plusieurs produits au Maroc, afin de vérifier si cette situation est le seul fait des chocs...

Nous vous recommandons

Alimentation

Une boisson frelatée tue quatre jeunes à Tétouan

Suite à la consommation d’une boisson composée de diluant pour peinture, quatre jeunes sont décédés. C’est le nouveau drame qui vient de frapper la ville de Tétouan.

La Marocaine Ismahane Elouafi promue Scientifique en chef à la FAO

Le directeur général de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a annoncé la nomination de la Marocaine Ismahane Elouafiau nouveau poste de Scientifique en chef auprès de la FAO. Une reconnaissance des nombreux efforts de cette...

La prison de Tétouan dément doubler le prix des produits

Les prix des marchandises et produits alimentaires dans le magasin de la prison locale de Tétouan sont les mêmes que ceux pratiqués sur le marché. Il n’y a aucune surenchère, rassure l’administration de l’établissement...

Un concurrent israélien de Glovo s’attaque au Maroc

L’application de livraison de nourriture « Haat » (« apporter » en arabe), qui jusque-là opère exclusivement dans le secteur arabe et essentiellement rural en Israël, prévoit de proposer ses services à l’étranger, notamment au...

Augmentation des investissements des start-up d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en 2020

Malgré le Covid-19, les investisseurs font toujours confiance au potentiel technique de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Pour preuve, en 2020, les promoteurs ont augmenté les investissements en capital-risque dans cette...

Crise économique

Maroc : la dette devrait passer à 76% du PIB

Après avoir chuté à 64,9% en 2019, la dette du trésor atteindra 76% du PIB à fin 2020, a averti vendredi à Rabat, le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed...

Nord du Maroc : chute du chiffre d’affaires des entreprises

Les perspectives ne sont pas bonnes pour les entreprises de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Selon une étude de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région, près de 90 % d’entre elles prévoient une baisse record de leurs...

Impacts du Covid-19 : bientôt, la saison des licenciements économiques

En raison de la pandémie du Covid-19, les entreprises marocaines sont en proie à un marasme économique, croulant sous le poids des salaires et impayés bancaires. Déjà, plusieurs managers se ruent dans les cabinets de consultation avec pour objet,...

L’économie de Sebta se meurt

En 2020, l’économie de la ville de Sebta a connu l’année la plus difficile de son histoire, avec une baisse de 82 % de ses importations extérieures. La faute à la crise sanitaire et la fermeture des frontières avec le...

Espagne : des parlementaires demandent la tenue en urgence de la réunion de haut niveau avec le Maroc

Le Groupe parlementaire du Parti populaire (PP) a demandé à la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Arancha González Laya, de retenir en urgence avec le Maroc une date pour la tenue de la réunion de haut niveau. Pour ces parlementaires,...

Guerre

Haut-Karabakh : le Maroc apporte son soutien à l’Azerbaïdjan

Le Maroc est pour une résolution pacifique du conflit dans la région du Haut-Karabakh, apportant toutefois son soutien à l’Azerbaïdjan.

Royal Air Maroc propose des vols à 750 DH pour les Marocains bloqués en Ukraine

Royal Air Maroc (RAM) a programmé des vols, mercredi 2 mars prochain, au départ de Bucarest (Roumanie), Budapest (Hongrie) et Varsovie (Pologne) vers Casablanca au tarif fixe de 750 dirhams TTC.

Affaire Brahim Saadoun : le président de la Douma veut la peine de mort

L’affaire du jeune combattant marocain condamné à mort par la Cour suprême de la République populaire de Donetsk continue de susciter des réactions. Pendant que les associations des droits de l’homme appellent le président Poutine à intervenir pour épargner...

Vote sur l’Ukraine à l’ONU : le Maroc garde toujours sa neutralité

Une nouvelle fois, le Maroc s’est abstenu lors du vote de l’Assemblée générale des Nations Unies, exigeant l’arrêt immédiat de l’attaque militaire russe contre l’Ukraine.

L’économie marocaine reste solide malgré la guerre en Ukraine

L’économie marocaine reste solide malgré les effets de l’invasion de l’Ukraine et la pandémie du Covid-19, car le Maroc dispose d’instruments économiques capables d’absorber les chocs. Toutefois, elle est confrontée à des risques significatifs, selon le Fonds...