Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

8 avril 2022 - 23h00 - Ecrit par : A.T

Le gouvernement a réagi à la tension sociale liée à la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité, admettant que cette situation devrait perdurer, mais que le pays ne connaitra pas de crise alimentaire.

S’exprimant lors du point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, Mustapha Baitas a précisé que « la situation en octobre était « normale » avant que les coûts des aliments et des produits de base ne connaissent une hausse vertigineuse », imputant la dégradation à la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

A lire : Le Maroc n’est pas menacé par la crise alimentaire malgré la guerre en Ukraine

Pour Baitas « les impacts de ce conflit sur le Maroc sont réels », soulignant que la région qui connaît la crise est une plaque tournante stratégique pour la production alimentaire mondiale, faisant référence au rôle prépondérant de la Russie et de l’Ukraine dans l’approvisionnement de nombreux pays en matériaux de base, y compris les aliments vitaux.

Toutefois, les instructions royales ont permis au gouvernement de développer une approche visant à préserver les stocks alimentaires nationaux, a-t-il précisé.

Tags : Alimentation - Crise économique - Guerre

Aller plus loin

Maroc : augmentation des prix du lait

Le lait coûtera désormais bien plus cher au Maroc. Les sociétés qui commercialisent ce produit de première nécessité ont opéré une augmentation non...

Hausse des prix au Maroc : appel à la grève générale le 20 juin

La semaine prochaine sera tendue dans la fonction publique. Trois syndicats marocains ont annoncé la paralysie de l’administration publique le 20 juin, pour protester contre la...

Le Maroc sera fortement impacté par la hausse internationale des prix

Le Maroc sera fortement touché par la hausse des prix des produits alimentaires sur le marché international, mais restera toutefois l’un des pays les plus stables du continent,...

Maroc : manifestations dans plusieurs villes contre la flambée des prix

Suite à l’appel du Front social marocain, des manifestations sont prévues dans 16 villes du Maroc, ce samedi 23 avril, pour protester contre la flambée du prix de tous les...

Nous vous recommandons

L’Espagne paie le prix fort de son rapprochement avec l’Algérie

L’Espagne a-t-elle bien fait de renforcer sa coopération avec l’Algérie, considérée comme « un régime imprévisible qui a perdu toute crédibilité, même aux yeux des Algériens eux-mêmes » ? C’est la question que se pose un journal...

Un MRE arrêté avec plus de 40 000 euros à Tanger Med

Un trafic de devise de plus de 40 000 euros a été déjoué, lundi, par les services des douanes au port Tanger Med.

La Mauritanie, médiatrice dans la crise Maroc-Algérie

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a assuré que son pays « travaille sereinement » pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc après la rupture des relations diplomatiques entre les deux...

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,2 % au Maroc en septembre, après avoir stagné au mois d’août dernier.

Eurowings va lancer une nouvelle ligne vers le Maroc

La compagnie aérienne low cost Eurowings s’apprête à lancer la liaison aérienne Stuttgart-Marrakech. Une nouvelle ligne qui s’inscrit dans son programme hivernal.

Pétrole : le sous-sol marocain en regorge !

Amina Benkhadra, Directrice Générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a confirmé la présence de gisement de pétrole dans plusieurs zones au large de Rabat-Salé, Essaouira, Agadir, Tarfaya et Boujdour, appelant les explorateurs à...

Europe : les Marocains champions des naturalisations

En 2020, quelque 68 900 Marocains sont devenus citoyens européens, soit 10 % de toutes les nationalités accordées dans l’UE.

Transavia propose une nouvelle liaison vers le Maroc (49 euros)

La compagnie Transavia compte lancer une nouvelle liaison aérienne au départ de la France vers le Maroc au printemps prochain.

Interpol sur les traces d’un banquier marocain

La police marocaine en coordination avec Interpol poursuit ses investigations afin d’arrêter le banquier qui a emporté plus de 20 millions de dirhams.

Abdelilah Benkirane s’en prend aux homosexuels

Lors de la première réunion du comité national du Parti justice et développement (PJD), son secrétaire général, Abdelilah Benkirane a dit tout le mal qu’il pense des homosexuels.