Hausse des prix : le PJD tacle le gouvernement

18 avril 2022 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Dans un contexte de cherté de la vie, le parti de la justice et du développement (PJD) a taclé le gouvernement, le mettant en garde contre « les dangers de la tension sociale ».

Pour le parti de Lampe, les différentes mesures prises par le gouvernement pour atténuer la flambée des prix des denrées premières et celle du carburant sont insuffisantes. Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, le Secrétaire général s’est dit préoccupé par la situation, estimant que les fluctuations des marchés internationaux ne sont pas des arguments suffisants pour expliquer la hausse des prix.

Selon lui, le gouvernement ferait preuve de lenteur dans la prise des décisions. Où sont les compétences et les promesses, la confiance, la stratégie… ? S’interroge le PJD selon qui la taille des promesses illusoires qui se sont avérées fausses. Le parti accuse le gouvernement de se retrancher derrière la réforme et le contexte international. « Le gouvernement n’a qu’à assumer sa responsabilité et avoir le courage de se rétracter, car l’affaire ne requiert qu’une seule signature, celle du Premier ministre », souligne-t-on.

A lire : Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

Dans une situation aussi difficile, le peuple n’accepte pas de « rester neutre, garder le silence, rester dans l’observation, ni tomber dans la provocation et la désinformation par des déclarations irresponsables telles que les déclarations du porte-parole du gouvernement », a prévenu Benkirane, faisant allusion aux tergiversations de Mustapha Baitas sur le prix des tomates.

Exprimant « sa grande inquiétude » sur la poursuite de la hausse des prix de nombreux produits, notamment les carburants, le secrétaire général a invité le gouvernement à communiquer de manière « claire, sérieuse et responsable » afin de prendre les mesures nécessaires pour faire face aux compagnies pétrolières et protéger les citoyens.

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Crise économique - Abdelilah Benkirane

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Endetté, le PJD lance un appel aux dons

Pour combler une dette d’au moins huit millions de dirhams, le parti de la justice et du développement (PJD) a lancé un appel aux dons. Il en va de la survie de la formation...

Hausse des prix : le gouvernement se justifie et rassure

Le gouvernement a réagi à la tension sociale liée à la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité, admettant que cette situation devrait perdurer, mais que le pays...

Hausse des prix au Maroc : appel à la grève générale le 20 juin

La semaine prochaine sera tendue dans la fonction publique. Trois syndicats marocains ont annoncé la paralysie de l’administration publique le 20 juin, pour protester contre la...

Maroc : augmentation des prix du lait

Le lait coûtera désormais bien plus cher au Maroc. Les sociétés qui commercialisent ce produit de première nécessité ont opéré une augmentation non...

Nous vous recommandons

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Elections législatives : Abdelilah Benkirane se fait désirer

L’ancien secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelillah Benkirane, sera-t-il ou non candidat aux prochaines législatives à Salé ? Il affirme vouloir laisser la place aux jeunes, mais la tentation est trop...

« Il y avait des signes annonciateurs d’un recul du PJD »

David Goeury, géographe au laboratoire Médiations de Sorbonne Université et chercheur associé à l’organisation Tafra décrypte la déroute du parti de la justice et du développement (PJD) après dix ans à la tête du gouvernement...

Vote sanction pour le syndicat du PJD aux élections professionnelles

L’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), bras syndicat du Parti de la justice et du développement (PJD) subit un lourd revers aux élections professionnelles.

Abdelilah Benkirane se ravise

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a renoncé à quitter le parti et à rompre ses liens avec certains membres.

Maroc : des partis politiques dénoncent l’agression sauvage d’un élu

Un parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) et le coordinateur régional du parti dans la ville d’Oulad Tayyeb ont été agressés dans la région de Fès en cette période préélectorale. Une agression que condamnent le Parti du progrès et du socialisme...

Crise économique

L’augmentation du salaire minimum maintenue en partie

Le président de la CGEM a demandé aux entreprises qui n’ont pas été affectées par la crise d’appliquer en premier la deuxième hausse du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).

A Sebta, l’activité économique est en berne

L’économie est en berne à Sebta. Les principales activités sont asphyxiées au profit de la lutte contre la migration clandestine. L’arrêt de la contrebande, du tourisme, de l’alimentation, ont plongé les habitants de l’enclave dans le...

Maroc : les recettes touristiques ont fondu de plus de la moitié

Au cours des cinq premiers mois de 2021, les recettes touristiques au Maroc ont diminué de 62,7 % contre une baisse de 30,6 % en 2020. C’est le tableau présenté par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) dans sa récente note de...

Maroc : le SOS des restaurants

À travers une lettre adressée à plusieurs instances, la Confédération Marocaine des Métiers de Bouche (CMMB) défend l’intérêt du secteur de la restauration durement touché par la crise sanitaire. Elle souhaite que ce secteur soit pris en compte dans le plan...

Tourisme au Maroc : six propositions pour sortir de la crise

Le tourisme marocain est au fond du gouffre, menacé même d’existence, avec son cortège de dizaines de milliers de familles réduites à la précarité. Le collectif de la nouvelle génération d’entrepreneurs touristiques propose à l’exécutif un plan pour la...

Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane plaide pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

L’une des raisons qui explique la situation tendue entre le Maroc et l’Algérie, est la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays. Pour l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, cette situation qui persiste depuis 26 ans n’a fait...

Benkirane à l’Algérie : « vous n’allez pas gagner la guerre »

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane conseille à l’Algérie de cesser d’attaquer le Maroc, car si guerre il y a, elle ne pourra pas la gagner.

Abdelilah Benkirane se prononce sur les agissements du Polisario

A l’instar des personnalités marocaines, l’ancien chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur le conflit autour du Sahara marocain. Abdelilah Benkirane a estimé que l’Algérie, veut "couper les racines africaines du...

Abdelilah Benkirane charge la France après la résolution du Parlement européen

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) est mécontent de la France qu’il accuse d’être à l’origine de l’adoption par le Parlement européen d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’homme au...

Réaction de Abdelilah Benkirane suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Les accusations d’espionnage contre le Maroc continuent de susciter des réactions. L’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a pris la défense de son pays et de Abdellatif Hammouchi, directeur général de la sûreté nationale, également directeur...