Akhannouch dresse un sévère réquisitoire contre le PJD

20 avril 2022 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a répondu aux critiques de l’opposition dont l’un des membres « a accusé » son équipe de « manquer de transparence dans l’application des prix des carburants sur le marché national » en dressant un sévère réquisitoire contre la gestion des deux gouvernements successifs dirigés par le Parti de la justice et du développement (PJD).

Une partie de la séance plénière de lundi dernier s’est transformée en un réquisitoire contre le PJD dont le chef du groupement parlementaire Abdallah Bouanou a accusé le gouvernement actuel de « manquer de transparence dans l’application des prix des carburants sur le marché national », fait savoir le journal arabophone Al Ahdat Al Maghribia. « Vos propos comportent beaucoup d’inexactitudes et de mensonges. Si votre objectif est la réintégration des carburants dans la caisse de compensation il faut que vous consultiez votre chef (Abdelilah Benkirane, NDLR) qui était le plus grand défenseur de la décompensation des produits pétroliers », lui a répondu Aziz Akhannouch. Ce dernier a, à son tour, accusé les gouvernements successifs dirigés par les islamistes d’avoir libéré les prix des carburants et échoué dans la constitution du stock stratégique des produits pétroliers.

À lire : Hausse des prix : le PJD tacle le gouvernement

Aziz Akhannouch a en outre appelé ses détracteurs à reconnaître que son gouvernement a, jusqu’à maintenant, bien géré cette crise mondiale, rapporte le quotidien arabophone Assabah. Il leur a montré qu’il s’emploie à réussir là où les deux gouvernements successifs dirigés par le parti de Lampe ont échoué. « Quand le PJD dirigeait le gouvernement il n’a pas cessé de demander aux Marocains de lui accorder le temps nécessaire pour accomplir des réalisations. Mais quand il a échoué et qu’il n’a plus de responsabilité, il a commencé à demander aux autres de réaliser en l’espace de 6 mois ce qu’il n’a pas fait pendant dix ans », a ajouté l’actuel chef de conseil du gouvernement.

À lire : Flambée du prix des carburants : comment Afriquia a-t-elle échappé aux critiques ?

Et de conclure : « ce parti qui parle aujourd’hui de la souveraineté énergétique a attendu le dernier instant de son dernier mandat pour nous informer que le contrat de gaz avec l’Algérie est arrivé à échéance. Est-ce cela le sens de responsabilité ? »

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Conseil de gouvernement - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Abdellatif Ouahbi fait le ménage au sein de son ministère

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi s’apprêterait à révoquer plusieurs responsables, pour la plupart affiliés au PJD, en fonction dans son département. Ils sont soupçonnés...

Hausse du prix du carburant : le gouvernement interpellé

Face à l’augmentation des prix du carburant observée depuis plusieurs semaines, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) incite le gouvernement à prendre des mesures pour...

Flambée du prix des carburants : comment Afriquia a-t-elle échappé aux critiques ?

La compagnie de distribution de carburants Afriquia dont le patron est le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a cette fois réussi à échapper aux critiques qui fusent après la...

Maroc : cinq PJDistes devant la Justice à Tétouan

Pour avoir incité des citoyens à prendre d’assaut le domaine public sans en avoir reçu l’autorisation, plusieurs membres et anciens conseillers communaux du Parti de la Justice et...

Nous vous recommandons

Aziz Akhannouch

Maroc : les droits de douane sur le blés en hausse

Le Maroc veut revoir à la hausse les droits de douanes sur le blé tendre et de blé dur. Cette décision annoncée pour bientôt, vise à protéger la production locale étouffée par les importations.

Futur gouvernement : le PAM donne son accord au RNI

Les membres du Parti Authenticité et Modernité (PAM) ont confirmé leur volonté de participer à la majorité gouvernementale.

Aziz Akhannouch s’active pour le nouveau gouvernement

Les piles de CV grossissent sur la table du nouveau chef de l’exécutif désigné, Aziz Akhannouch après la formation d’une coalition gouvernementale composée du Rassemblement national des indépendants (RNI), du parti Authenticité et modernité (PAM) et du parti...

Sécheresse : la Banque mondiale apporte son soutien au Maroc

La Banque mondiale veut accorder au Maroc un financement pour atténuer les effets de la sécheresse. Un important projet d’irrigation est en cours d’approbation par le conseil de l’institution, afin de faire face à la rareté de...

Maroc : Aziz Akhannouch promet le nouveau gouvernement pour bientôt

Les tractations pour la formation du nouveau gouvernement se poursuivent. Après avoir rencontré la quasi-totalité des chefs des partis politiques, le Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, promet le nouvel exécutif pour...

Conseil de gouvernement

Maroc : la protection sociale au menu d’un conseil du gouvernement

Le gouvernement se réunira mercredi lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui sur la mise en place de la généralisation de la protection sociale.

Le Maroc prolonge d’un mois l’état d’urgence sanitaire

L’état d’urgence sanitaire sera maintenu sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 10 juillet prochain. Le projet de décret, soumis par le ministre de l’Intérieur, a été adopté lors du Conseil de gouvernement du mardi 9...

Le roi Mohammed VI va présider un Conseil des ministres

Le roi Mohammed VI doit présider un Conseil des ministres cette semaine. Cette réunion survient après les mesures fortes annoncées à l’occasion de l’ouverture de la session du parlement.

Maroc : nouveau report de l’examen sur la légalisation du cannabis

Réuni ce jeudi 4 mars 2021 en visioconférence sous la présidence du chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, le conseil du gouvernement a reporté à nouveau l’examen du projet de loi sur la légalisation du cannabis, a annoncé le ministre de l’Éducation...

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains du...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Maroc : un imam sanctionné pour avoir fait campagne dans une mosquée

Trois muezzins du Mouvement unicité et réforme (MUR) ont été suspendus par le ministère des Habous et des Affaires islamiques pour avoir fait campagne dans une mosquée en faveur du Parti de la justice et du développement (PJD) à Kénitra. Le chef du...

Le PJD boycotte la visite du chef de la diplomatie israélienne

Le parti Justice et Développement (PJD) a boycotté la visite de Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères. La formation islamiste a affiché une fois de plus son opposition à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et...

Maroc : un homme politique arrêté pour adultère

La gendarmerie royale de Kalaat Magouna, dans la province de Tinghir, a procédé à l’arrestation d’un dirigeant du PJD pour adultère, lundi 9 mars.

Après un exil en Turquie, Hamid Chabat est de retour au Maroc

Après deux ans passés en Turquie, l’ex-patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat est de retour au Maroc. Ses partisans ont la ferme conviction qu’il est rentré pour récupérer la mairie de Fès, perdue face au PJDiste El...

Les salafistes ou l’autre cause de la défaite historique du PJD

Outre les causes évoquées jusque-là, la déroute du Parti de la Justice et du Développement (PJD) aux élections du 8 septembre dernier s’explique aussi par le fait que les salafistes ont sévèrement sanctionné les candidats du parti islamiste dans les...