Flambée du prix des carburants : comment Afriquia a-t-elle échappé aux critiques ?

23 mars 2022 - 18h00 - Ecrit par : A.S

La compagnie de distribution de carburants Afriquia dont le patron est le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a cette fois réussi à échapper aux critiques qui fusent après la flambée des prix de carburant.

Généralement, les critiques fusent après la flambée du prix des carburants. Contrairement à ce que l’on observait jusque-là, les consommateurs ont dans leur viseur Shell. Cette dernière est la première entreprise à augmenter mercredi dernier le prix de l’essence en le portant à plus de 14 DH le litre et celui du gasoil à 12 DH alors que Afriquia d’Akhannouch a baissé ses prix dans ses stations-service. Cette flambée des prix a soulevé de vives réactions. La règle générale était que toutes les sociétés modifient leurs prix de manière simultanée en suivant les prix annoncés par Afriquia, a expliqué à Alyaoum24 une source au fait du marché des carburants.

À lire : Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

Cette fois, l’entreprise du chef du gouvernement a préféré laisser une entreprise étrangère franchir le pas en premier. D’autant qu’il serait vu d’un mauvais œil qu’Afriquia augmente les prix alors que le gouvernement dit se pencher sur la hausse des prix des carburants. Résultat : c’est Shell qui a essuyé des critiques de la part des consommateurs. « Dans cette histoire, Afriquia est sortie victorieuse, car son propriétaire, le chef du gouvernement, n’a pas été la cible principale des critiques cette fois-ci à la suite de l’augmentation record des prix des carburants », commente un opérateur du secteur.

Tags : Afriquia - Aziz Akhannouch - Pétrole

Aller plus loin

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou encore...

Prix du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels

En réponse aux revendications des transporteurs, le gouvernement a pris une série de mesures, en lien avec la hausse des prix du carburant.

Hausse des prix du carburant au Maroc : des propositions pour une sortie de crise

Face à la hausse des prix des carburants, accentuée par la cherté de la vie, les professionnels du secteur interpellent le gouvernement et font des propositions en vue d’en...

Akhannouch dresse un sévère réquisitoire contre le PJD

Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a répondu aux critiques de l’opposition dont l’un des membres « a accusé » son équipe de « manquer de transparence dans l’application des prix...

Nous vous recommandons

Vahid Halilhodzic justifie le match nul face à la RDC

Les Lions de l’Atlas ont décroché vendredi un nul (1-1) face aux Léopards au stade les Martyrs de Kinshasa. Pour Vahid Halilhodzic, ce résultat est dû à certains paramètres avantageux pour la République Démocratique du...

PSG : Lucien Favre vante les mérites d’Achraf Hakimi

La nouvelle du transfert de l’international marocain Achraf Hakimi au PSG continue de susciter des réactions dans le monde sportif, surtout venant de la part de ceux qui ont côtoyé le joueur et qui connaissent l’étendue de son talent. C’est le cas de...

Halal : le Brésil cible le marché marocain

Le Brésil a annoncé la signature très prochaine des accords commerciaux avec plusieurs pays musulmans dont le Maroc, pour augmenter ses exportations de produits agricoles vers ce vaste marché.

La région de Marrakech se dote d’une nouvelle ligne ferroviaire

Le gouverneur de la région Marrakech-Safi a annoncé la mise en service d’un train régional reliant Ben Guérir à Marrakech, pour dynamiser le potentiel de la Zone industrielle de Sidi Bouathmane.

Wizz Air suspend des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Wizz Air va mettre fin à la liaison Dortmund-Marrakech. Cette suspension intervient après que la low-cost hongroise a décidé de fermer ses bases de Dortmund et Riga.

La Niña, cause probable de la sécheresse au Maroc

La grave sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois en Espagne et au Maroc serait due au phénomène de la Niña.

Maroc : les agences de voyage réclament la réouverture des frontières

Écartés de la mesure d’aides accordées au secteur du tourisme par le gouvernement, les professionnels de voyage, frappés de plein fouet par les effets de la pandémie du Covid-19, viennent d’exprimer une fois de plus leur désarroi, dénonçant la...

Maroc : les agents d’autorité, les plus corrompus

Au Maroc, les statistiques de la corruption obtenues via la ligne téléphonique directe de dénonciation en 2020 indiquent que les agents d’autorité sont les plus corrompus. Depuis son lancement le 14 mai 2018 jusqu’à fin 2020, cette ligne a enregistré 15 743...

Tourisme : paralysie totale à Marrakech

Après presque deux ans de crise sanitaire, le secteur touristique à Marrakech est au point mort. En l’absence de touristes, les boutiques, les restaurants et les hôtels de la ville ocre ferment les uns après les...

Deux nouvelles trémies à Rabat

Dans le cadre du programme Rabat Ville Lumière, la Société de Développement Local (SDL) de la capitale a lancé deux appels d’offres relatifs à la construction de deux trémies à Rabat et à Salé.