Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

3 avril 2022 - 19h40 - Ecrit par : A.S

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou encore au recours aux pleines capacités de stockage et de traitement de la raffinerie de Mohammedia. Jeudi, le diesel a franchi la barre des 14 dirhams le litre, dépassant le prix de l’essence sans plomb. Une première.

La hausse des prix du gasoil atteint, pour la première fois, 1 DH, à cause notamment de la volatilité des prix du baril de brut, accentuée par la guerre en Ukraine, rapporte L’Économiste. De quoi susciter des réactions de la part des organisations de gérants et propriétaires de stations-service. La Fédération nationale des propriétaires et gérants de stations-services appelle le gouvernement à mener des « réflexions sérieuses et à prendre des mesures concrètes », dans le sens d’une nouvelle politique en termes de gestion des approvisionnements en hydrocarbures, le stock stratégique de sécurité… Cette politique ne doit pas compromettre les équilibres financiers. « Depuis des années, nous avions mis en garde contre ce genre de situations, a déploré Houcine El Yamani, SG du Syndicat national du pétrole et gaz relevant de la CDT. La libéralisation du secteur a eu lieu à un moment où le baril coûtait 50 à 60 dollars. Aujourd’hui, le baril dépasse de loin les 100 dollars. Du coup, l’impact est de plus en plus important sur le consommateur ».

À lire : Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Pour lutter contre la flambée des prix des carburants, ce syndicat appelle au retour immédiat « de la subvention de l’État sur le carburant au bénéfice de l’ensemble des consommateurs » et préconise des amendements dans le sens d’un retour à la structure des prix de vente des produits pétroliers. Le Syndicat national du pétrole et gaz appelle par ailleurs à « la réactivation immédiate du raffinage au sein de la Samir ou encore le recours aux pleines capacités de stockage et de traitement de la raffinerie de Mohammedia ». La suspension de l’activité de l’unique raffinerie du pays a entraîné une baisse importante des stocks de produits pétroliers, avec la difficulté de contrôler et d’assurer la qualité et les flux d’approvisionnement, a-t-il précisé. Selon Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, la reprise des activités de raffinage et de stockage de la Samir ne peut être envisageable, car la raffinerie « fait l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire. Le gouvernement va interagir en fonction des décisions de justice ».

À lire : Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

D’autres gérants et propriétaires de stations-service ont appelé l’Etat à reconsidérer les taux d’imposition sur les hydrocarbures, notamment la TVA et la TIC, tout en sommant les distributeurs à réduire considérablement leurs marges bénéficiaires « encore excessives et démesurées ». Sur cette question, le porte-parole du gouvernement a expliqué que le prix du gasoil ne comprend pas les marges bénéficiaires ni les taxes (NDLR : TIC et TVA).

Tags : Mohammedia - Pétrole

Aller plus loin

Prix du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels

En réponse aux revendications des transporteurs, le gouvernement a pris une série de mesures, en lien avec la hausse des prix du carburant.

Carburants : bonne suprise à la pompe

Bonne surprise à la pompe. Les prix de vente des différents carburants au Maroc ont baissé vendredi, repassant enfin sous la barre symbolique des 14 DH le...

Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des...

Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

La hausse du cours du pétrole conjuguée à celle de la parité dollar/ dirham pourrait entraîner une flambée continue des prix du carburant à la pompe. Une tendance qui devrait se...

Nous vous recommandons

Des dirhams utilisés au Maroc il y a 1000 ans retrouvés

Les archéologues de l’Autorité archéologique de Sharjah ont découvert d’anciennes pièces de dirham frappées notamment au Maroc, en Perse, il y a un millénaire dans la région centrale de Sharjah.

Des maroco-néerlandais décèdent dans un accident de la route en Espagne

Trois jeunes originaires des Pays-Bas, dont deux Marocains, ont perdu la vie dans un accident de la route sur l’autoroute AP1 en Espagne. Leur voiture est entrée en collision avec un camion transportant de la paille dans le nord du pays, à hauteur de...

« Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

Javier Otazu, ancien correspondant de l’agence EFE à Rabat et actuellement en poste à New York, estime que le Maroc tient au Sahara et a réussi à faire changer d’avis l’Espagne sur cette question, mais ne renoncera jamais à sa revendication sur Ceuta et...

Gad Elmaleh : les mères de mes enfants ne sont « ni juives, ni marocaines »

Gad Elmaleh était le 23 février dernier l’invité de Manu Katché dans La Face Katché, sur Yahoo. L’humoriste marocain a évoqué plusieurs sujets dont sa peur lorsqu’il veut prendre le métro.

L’Espagne envoie deux navires militaires non loin du Maroc

Deux navires de la marine espagnole ont effectué vendredi des opérations contre les mines dans le chenal d’entrée et de sortie du port de Melilla. L’opération intervient après la découverte d’une ferme piscicole installée par une société marocaine dans les...

Maroc : appel au remplacement du français par l’anglais

Bon nombre de Marocains appellent au remplacement du français par l’anglais comme première langue étrangère du pays en raison de son importance et de son utilisation dans les sciences. Dans ce sens, ils mènent une campagne massive sur les réseaux...

Vers le transfert de Peugeot e-208 depuis le Maroc vers l’Espagne ?

Le groupe Stellantis a décidé de changer d’usine de production pour la version électrique de sa Peugeot produite en Slovaquie et au Maroc. La Peugeot 208 100 % électrique sera produite dans l’usine de Figueruelas à partir de...

L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

Quelques jours après l’annonce de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie a d’abord fermé son marché de bétail à l’Espagne, et progressivement, à tous les produits agricoles et commerciaux en provenance de ce...

Casablanca : les travaux du pont Mohammed VI lancés

Les travaux du pont Mohammed VI, le plus long jamais construit au Maroc, ont été lancés à Casablanca. Un nouveau chantier qui risque d’entraver davantage la circulation dans la ville blanche, notamment à l’intersection des arrondissements Sbata et Aïn...

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.