Maroc : en colère, les pompistes menacent de faire grève

11 avril 2022 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La grogne des membres de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations-service au Maroc (FNPCGS) persiste à cause de la flambée du prix des carburants à la pompe et de l’absence de dialogue avec le ministère de la Transition énergétique. Ils menacent de faire grève si le gouvernement ne trouve pas de solutions aux problèmes qui minent, disent-ils, leur secteur.

Dans un communiqué, « la fédération appelle le gouvernement à la table des négociations, afin de trouver des solutions aux problèmes du secteur, mais aussi pour revoir les dispositions du Code des hydrocarbures ». « Aujourd’hui, il est urgent d’engager le dialogue avec le gouvernement. On doit ensemble pouvoir réactiver les dispositions du Code des hydrocarbures. Les textes sont prêts. Nos propositions sont également prêtes. Il faut discuter pour qu’on puisse mettre fin à un statu quo qui n’a que trop duré », a déclaré Reda Nadifi, secrétaire général de la FGNPS.

À lire : Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Durement touchés par la flambée du prix des carburants, les membres de la FNPCGS demandent une exonération de la cotisation minimale, dont le montant est calculé sur la base du chiffre d’affaires. « L’augmentation vertigineuse du chiffre d’affaires du fait de la flambée du prix des carburants ne reflète aucunement la réalité des bénéfices des propriétaires de stations-service étant donné que les marges réalisées sont fixes quel que soit le prix de vente aux consommateurs », explique la fédération.

À lire : Hausse du prix du gasoil : les transporteurs lancent une nouvelle grève

Au cas où leur cri de détresse ne serait pas entendu, les pompistes se disent prêts à faire grève. D’ores et déjà, la fédération appelle l’ensemble de ses membres à « se mobiliser et se préparer à une grève nationale générale, si le silence de la tutelle perdure ». Elle entend par ailleurs saisir le Conseil de la concurrence, afin de « défendre les professionnels et le pouvoir d’achat des consommateurs ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pétrole - Carburant - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Flambée des prix du carburant : des syndicats de transporteurs en grève

Conformément à ce qui avait été annoncé, certains syndicats de transporteurs routiers sont en grève, pour protester contre la crise suffocante que traverse leur secteur....

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou...

Hausse du prix du gasoil : les transporteurs lancent une nouvelle grève

Se disant asphyxiés par la hausse vertigineuse du prix du gasoil à la pompe au Maroc, les transporteurs annoncent une nouvelle grève. Elle démarre ce mercredi 6 avril à 10 heures.

Hausse des prix au Maroc : appel à la grève générale le 20 juin

La semaine prochaine sera tendue dans la fonction publique. Trois syndicats marocains ont annoncé la paralysie de l’administration publique le 20 juin, pour protester contre la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.