Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

2 avril 2022 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des représentants ce lundi 04 avril 2022 à 11h pour une séance de travail sur la flambée des prix des hydrocarbures et sur la situation de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

La réunion est une initiative de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement, suite à la demande faite jeudi 31 mars 2022 par les partis politiques de l’opposition afin d’étudier les raisons de la flambée des prix sur le marché national.

À lire : Maroc : nouvelle flambée des prix des carburants

Entre autres responsables convoqués, il y a Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Amina Benkhadra, directrice de l’Office des hydrocarbures et des mines (ONHYM) ainsi que Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’ONEE.

À lire : Maroc : le prix du gasoil dépasse celui de l’essence

Dans la demande adressée au président de la Commission, les partis de l’opposition expliquent que la flambée des prix des hydrocarbures a «  constitué un autre coup dur pour le pouvoir d’achat des Marocains déjà détérioré en raison des prix élevés d’un certain nombre de denrées alimentaires en plus de la faible pluviométrie et des vestiges de la Covid-19. Ceci affecte négativement la situation économique et sociale d’une grande partie des Marocains ».

Sujets associés : Prix - Amina Benkhadra - Carburant - Parlement marocain - Leila Benali

Aller plus loin

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou...

Une mauvaise surprise attend les Marocains à la pompe

Les Marocains devront se préparer à débourser plus pour s’approvisionner dans les stations-service. Ces nouveaux prix pourraient entrer en vigueur d’ici dimanche, selon quelques...

Maroc : nouvelle hausse du prix de l’essence

Le prix de l’essence a été revu à la hausse depuis ce lundi 1er juin, a annoncé dimanche le ministère délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance dans un...

Prix du carburant au Maroc : 340MDH d’aides directes déjà perçus par les transporteurs

L’aide directe annoncée aux transporteurs marocains pour atténuer l’envol des prix du carburant est effective. À ce jour, le gouvernement a déjà débloqué quelque 340 millions de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Augmentation de la pension rentraite des Marocains

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.