Maroc : nouveau record à la pompe

6 avril 2022 - 09h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Comme annoncé par certains spécialistes, la valse des prix du carburant se poursuit au Maroc, franchissant cette fois-ci un nouveau record. Mardi, les prix ont dépassé 15 dirhams le litre à la pompe.

Plus précisément, les panneaux des stations-service ont affiché 15,58 DH pour le litre d’essence et 15,56 DH pour le litre du gasoil. Un record en comparaison aux prix d’avant la crise ukrainienne, rapporte Maroc Diplomatique.

A lire : Aides aux transporteurs : le gouvernement inclue les chauffeurs des taxis

Pour atténuer les effets de cette flambée des prix du carburant, le gouvernement avait mis en place un dispositif d’octroi d’aides directes aux transporteurs, avec pour objectif de maintenir la stabilité des tarifs actuels de transport quotidien des citoyens et des marchandises.

Par ailleurs, l’exécutif a également pris des mesures pour maintenir le pouvoir d’achat des citoyens en offrant des subventions sur divers produits tels que la suspension des droits d’importation sur le blé. Une subvention de 14 milliards de dirhams a été allouée à l’électricité pour éviter que les Marocains voient leurs factures s’envoler.

Sujets associés : Inflation - Carburant

Aller plus loin

Maroc : voici les détails des aides directes aux transporteurs

Annoncée par le gouvernement il y a quelques semaines, l’aide exceptionnelle au transport a été lancée officiellement ce mercredi. Elle sera libérée dès avril et prendra en...

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou...

Carburants : baisse des prix à la pompe

Ce vendredi, les stations-services au Maroc ont baissé les prix du carburant, suite à la baisse des cours internationaux. Après avoir atteint un record, les prix de l’essence et...

Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.