Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

23 février 2022 - 23h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Face à la grogne sociale causée par la cherté de la vie, le gouvernement marocain a réitéré son engagement à faire face à la hausse des prix.

Le sujet était au cœur d’une réunion de la majorité gouvernementale tenue mardi au cours de laquelle Aziz Akhannouch a affirmé que le gouvernement tiendra ses promesses, en prenant des mesures adéquates pour atténuer les difficultés des Marocains.

Expliquant la hausse des prix, le chef du gouvernement a fait savoir qu’elle est due à une conjoncture liée à la pandémie de Covid qui, malheureusement, se trouve aux prises avec une montée du prix du baril de pétrole, une flambée des prix de certains produits de base et surtout une des plus sévères sécheresses que le Maroc ait jamais connues.

A lire : Le gouvernement Akhannouch se défend sur la hausse des prix des denrées

Dans ce contexte, Akhannouch s’est engagé à assurer la subvention des produits essentiels tels que le sucre, le gaz butane, la farine de blé tendre, l’eau et l’électricité et à faire face aux difficultés rencontrées par les professionnels du transport et œuvrer à créer un équilibre en marge des répercussions de la hausse des prix du carburant à l’international.

À cet effet, l’Exécutif a tenu ce mercredi une réunion avec les opérateurs du transport. Cette réunion avait pour objectif «  d’examiner les solutions susceptibles de nous permettre de surmonter la crise des prix du pétrole afin d’en limiter les répercussions sur les citoyens », a-t-il précisé.

Sujets associés : Prix - Aziz Akhannouch - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Hausse du prix du blé : le Maroc touché par le conflit russo-ukrainien

Alors que les missiles russes frappent l’Ukraine, les experts préviennent que l’impact du conflit ne manquera pas de se répercuter sur tous les pays africains, dont le Maroc.

Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché national.

Maroc : manifestations contre la vie chère dans plusieurs villes

Des centaines de Marocains ont manifesté samedi devant le parlement à Rabat et dans différentes villes du royaume contre la hausse des prix des produits de première nécessité....

Le Maroc fait la chasse aux spéculateurs

Au Maroc, le gouvernement affirme mener une lutte implacable contre la hausse des prix et la spéculation. Déjà des tonnes de produits alimentaires stockées dans des entrepôts...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : une commission mise en place pour la gestion de l’approvisionnement en eau potable

La question liée à la gestion de l’approvisionnement en eau potable a fait l’objet d’une réunion présidée par le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch.

Le téléphérique d’Agadir mis en service

La ville d’Agadir a inauguré vendredi, un de ses grands projets, pouvant booster le tourisme dans la région. Il s’agit du téléphérique qui fait désormais partie du paysage aérien marocain.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.