Le Maroc doit baisser sa consommation de pain

20 mai 2022 - 10h27 - Ecrit par : G.A

« Quels choix pour une plus grande autonomie du Maroc ? ». Le thème a fait l’objet d’une conférence sur la souveraineté alimentaire animée par le premier vice-président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement Rural (Comader), Rachid Benali.

Au cours de son intervention à la première Matinale du cycle de conférences du Groupe Le Matin, Rachid Benali a abordé les questions liées à la hausse des prix de produits de première nécessité. Selon lui, « la sécurité alimentaire suppose un suivi de l’approvisionnement en produits de base, mais aussi une surveillance de la surconsommation ». Il a souligné que le fait que chaque Marocain consomme jusqu’à 350 Kg de farine de blé par an, n’est pas une bonne chose en ce sens que ce volume est nettement supérieur à la normale. « Aujourd’hui avec la cherté de a vie, le pain est passé à 1,20 DH », a-t-il souligné.

À lire : Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Convaincu que la crise économique que traverse le Maroc est encore longue, en ce sens qu’y remédier ne dépend pas totalement du Maroc, Rachid Benali a appelé les autorités à réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour faire face à la situation sans que le consommateur ne soit obligé de payer le prix fort.

À lire : Le Maroc augmente ses importations de blé français

Pour le vice-président du Comader, puisque les barrages sont à sec, la gestion des réserves d’eau dans les barrages devient une urgence. Il a donné l’exemple d’un barrage se trouvant dans le nord du royaume avec une réserve d’eau de 2 milliards de m³. De même, il propose des efforts d’investissements pour le transfert de cette eau vers des zones irriguées afin de booster la production et atteindre une suffisance alimentaire.

À lire : Maroc : manifestations dans plusieurs villes contre la flambée des prix

Selon ses explications, les accords de libre échange sont une mauvaise nouvelle pour les filières agro-alimentaires, au point où le Maroc est devenu importateur de certains produits pour lesquels il était un exportateur très demandé. Il appelle à une prise de conscience des autorités, afin que des efforts soient consentis pour la promotion de la production locale.

Tags : Sécheresse au Maroc - Agriculture - Crise économique - Exportations - Investissement - Importations

Aller plus loin

Maroc : manifestations dans plusieurs villes contre la flambée des prix

Suite à l’appel du Front social marocain, des manifestations sont prévues dans 16 villes du Maroc, ce samedi 23 avril, pour protester contre la flambée du prix de tous les...

Maroc : la fin du pain à 1,20 dirham ?

Devant la hausse des prix des céréales, la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc menace d’augmenter le prix du pain. Mais tout dépendra de l’issue du...

Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des prix...

Maroc : moins d’investissements pour faire face à la hausse des prix

Face aux chocs exogènes qui menacent son économie, le Maroc dispose de deux alternatives  : réajuster son budget d’investissement ou réordonner ses priorités. Deux solutions qui ne...

Nous vous recommandons

Près de 70% des Marocains défavorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie

En tout, 67 % des Marocains ne sont pas favorables à l’ouverture des frontières avec l’Algérie, un souhait exprimé par le roi Mohammed VI dans le discours prononcé à l’occasion de la fête du trône le 31 juillet. C’est ce que révèle un sondage en ligne proposé...

Le Maroc parmi les meilleurs pays où s’installer pour les retraités français

Le Maroc figure dans le top 3 des meilleurs pays où s’installer pour les retraités français. C’est ce qui ressort du classement du journal français Le Figaro.

Emouvant retour de Najat Vallaud-Belkacem dans son village au Maroc (vidéo)

Najat Vallaud-Belkacem, est en vacances dans sa ville natale à Béni Chiker, province de Nador. La Franco-marocaine espère un jour « pouvoir retourner vivre » dans cette ville qui l’a vu naître.

Ryanair lancera la liaison Toulouse-Rabat

La low cost irlandaise Ryanair prévoit de lancer six nouvelles liaisons aériennes dont une au départ de Toulouse vers le Maroc l’automne prochain.

L’Espagne pourrait délaisser le gaz algérien au profit du gaz qatari

La prochaine visite en Espagne de l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa, pourrait être l’occasion pour les autorités espagnoles de négocier le remplacement du gaz algérien par du gaz...

L’Algérie délimite ses frontières avec la "RASD"

L’Algérie, protectrice du Polisario et « rivale historique » du Maroc, annonce avoir récemment délimité ses frontières avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ». Le voisin du l’Est appelle, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la...

CAN des quartiers : l’Algérie s’impose en finale contre le Maroc

L’Algérie a remporté, samedi 18 juin au Jean-Paul-David, la finale de la Coupe d’Afrique des nations des quartiers face au Maroc (1-0). L’unique but a été marqué à 10 minutes de la fin de la rencontre.

Des équipementiers automobiles quittent l’Ukraine et s’installent au Maroc

En raison de la guerre en Ukraine, plusieurs équipementiers automobiles déménagent leurs activités à l’étranger, notamment vers le Maroc.

Prostitution à Tanger : des Saoudiens et des Marocaines arrêtés

Les éléments de la police judiciaire relevant de la préfecture de police de Tanger se sont rendus dans une villa dédiée à la prostitution pour les étrangers, où ils ont arrêté 10 personnes dont cinq...

Sebta et Melilla : l’obligation de visa aux Marocains prolongée d’un mois

L’Espagne a prolongé d’un mois à compter de ce mercredi 15 juin, la mesure exigeant aux Marocains le visa avant d’entrer à Sebta et Melilla.