Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

18 mars 2022 - 06h20 - Economie - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des prix des céréales et des hydrocarbures.

En levant certaines mesures restrictives parmi lesquelles, la fermeture des frontières, le Maroc espérait pouvoir tourner la page de la crise sanitaire et se donner la chance de relancer son économie. Mais avec l’invasion russe en Ukraine, le royaume se retrouve exposé à la hausse des prix, l’accroissement des déficits et le creusement de la dette publique.

À lire : Quelles conséquences économiques de la guerre russo-ukrainienne pour le Maroc ?

« En raison du blocus de la marine russe, les ports de la mer Noire à travers lesquels transitent la plupart des exportations de céréales de la Russie et de l’Ukraine, sont perturbés. Les compagnies maritimes ont volontairement cessé leurs activités en raison de la réticence des compagnies d’assurance à couvrir le risque », rapporte lopinion.ma.

À lire : Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Selon certains experts, la situation risque de s’aggraver si en réaction aux sanctions occidentales, la Russie utilisait l’arme des céréales et si les paysans ukrainiens étaient contraints de réduire leur production. En plus des conséquences de la crise russo-ukrainienne, le Maroc doit faire face aux retombées d’une des pires sécheresse que le pays ait connu depuis trente ans.

À lire : Des clarifications sur l’interruption des exportations du blé ukrainien vers le Maroc

Une récente estimation faite par le Policy center for the New South (PCNS), a indiqué que la guerre devrait coûter au Maroc entre 1 % à 2 % de son revenu national. « Les produits énergétiques représentent près de 12 % de la facture totale des importations et le blé plus de 3 % en période normale. Elle va exploser alors que les prix de ces produits sont en train de tripler », précisent les économistes marocains qui prévoient des conséquences bien plus graves.

À lire : Guerre en Ukraine : le Maroc inquiet

Il faut dire que le conflit en Ukraine est venu renforcer une situation sociale tendue marquée par des protestations contre la hausse des prix de certains produits au Maroc. Selon le journal, le gouvernement va continuer à subventionner les produits de première nécessité comme le gaz, le sucre, le blé tendre, même si la facture sera salée. Mais c’est le prix à payer pour soulager la population qui espérait un moment de répit après deux ans de lutte contre la pandémie du Covid-19.

À lire : Cherté du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels ?

En ce qui concerne la hausse du prix du carburant, le gouvernement a entamé en début de semaine des négociations avec les professionnels du secteur des transports en vue de leur octroyer des subventions.

Sujets associés : Crise économique - Ukraine - Russie - Carburant - Consommation - Croissance économique

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Tensions en Ukraine : les Marocains font face à une flamblée des prix des billets

Suite l’appel de l’Ambassade du Maroc en Ukraine, aux citoyens Marocains de quitter le pays pour « leur sécurité », les prix des billets ont fortement grimpé, portés par l’escalade...

Guerre en Ukraine : l’Algérie va-t-elle réactiver le GME pour fournir du gaz à l’Europe ?

L’Algérie pourrait réactiver le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc dont elle a refusé de renouveler le contrat arrivé à expiration le 31 octobre dernier pour fournir du gaz...

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration selon...

Nous vous recommandons

Crise économique

Maroc : les subventions au pain coûtent très cher à l’Etat

Le Maroc a augmenté la subvention allouée au blé tendre qui, depuis le début de l’année en cours, est estimée à plus de 3MMDH. C’est ce qu’a annoncé jeudi à Rabat, Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du...

Maroc : la croissance économique de 2021 serait compromise en cas de pénurie de vaccins

La croissance économique marocaine en 2021 est tributaire du bon déroulement de la campagne de vaccination de masse contre le Covid-19 qui devrait permettre d’atteindre l’immunité collective et la levée des mesures restrictives en vigueur. La reprise de...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto...

Le patronat marocain prêt pour une « relance pérenne »

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, a indiqué que le discours du roi Mohammed VI, prononcé à l’ouverture de l’année législative, sonne comme un appel à « une relance pérenne...

Ukraine

Affaire Brahim Saadoun : le président de la Douma veut la peine de mort

L’affaire du jeune combattant marocain condamné à mort par la Cour suprême de la République populaire de Donetsk continue de susciter des réactions. Pendant que les associations des droits de l’homme appellent le président Poutine à intervenir pour épargner...

Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

Un étudiant marocain en Ukraine raconte comment avec d’autres compatriotes ils ont pu rejoindre le poste frontalier avec la Pologne, après l’invasion russe.

Vers un accord de libre-échange entre le Maroc et l’Ukraine

L’Ukraine compte négocier un accord de libre-échange avec un certain nombre de pays d’Afrique du Nord, dont le Maroc, a indiqué le vice-ministre ukrainien du Développement économique, du commerce et de l’agriculture, Taras...

Maroc : rapatriement de 35 étudiants bloqués à Soumy en Ukraine

L’ambassadeur du Maroc en Ukraine, Faouz El Achabi, a déclaré que 35 étudiants qui étaient bloqués à Soumy, ont pu être évacués mardi, en coordination avec les autorités du pays.

Royal Air Maroc : de nouveaux vols programmés pour les Marocains en Ukraine

La compagnie aérienne Royal Air Maroc va programmer de nouveaux vols spéciaux pour les Marocains résidant en Ukraine souhaitant rentrer au Maroc.

Russie

L’Ukraine négocie-t-elle la libération du Marocain Brahim Saadoun ?

L’Ukraine négocie avec la Russie la libération des combattants ukrainiens et étrangers pro-Ukraine, a annoncé mercredi le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Une bonne nouvelle pour le Marocain Brahim Saadoun, condamné à mort par un tribunal de...

Maroc-Russie : vers la mise en place d’une coopération bancaire

Le Maroc et la Russie envisagent une coopération bancaire. Les banques centrales des deux pays ont entamé les démarches pour une concrétisation rapide du projet.

Maroc-Israël : vers de nouveaux accords de coopération commerciale

Le Maroc et l’Israël prévoient la signature d’un nouvel accord visant à renforcer le développement commercial et industriel entre les deux pays.

Suspension de vols : un spécialiste explique la décision marocaine

Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé, revient sur la décision des autorités marocaines de suspendre les liaisons aériennes avec la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et le...

Maroc : les étudiants marocains en Russie entre désespoir et colère

La suspension des vols avec la Russie est une mauvaise nouvelle pour les étudiants marocains qui font face à de nombreuses difficultés pour s’y rendre. Le Maroc a inscrit la Russie sur la liste B, avec un durcissement des conditions...

Carburant

Le gasoil coûtera de plus en plus cher au Maroc

L’inflation a des risques de repartir de plus belle en ce mois de septembre. Des hausses des prix des carburants sont donc à craindre.

Carburants : baisse des prix à la pompe

Après une hausse enregistrée au début du mois, le prix du gasoil devrait connaitre une baisse à la mi-novembre. Le prix de l’essence demeurera, quant à lui, presque inchangé.

Maroc : les nouvelles exigences des professionnels du transport

Malgré l’aide apportée par l’État aux professionnels du transport en raison de la hausse des prix du carburant, ils ont appelé le gouvernement à plafonner les prix du carburant « à un niveau raisonnable...

Maroc : une loi pour encadrer les prix du carburant

L’encadrement des prix des carburants à la pompe préoccupe le PPS. Son groupe parlementaire à la Chambre des représentants a déposé deux propositions de loi qui viennent d’être transmises à la Commission des finances à la 1ère...

Maroc : vers la dynamisation de l’industrie des hydrocarbures

Face à la crise du carburant, le Maroc va investir 3 milliards de dirhams dans de nouveaux projets devant augmenter la capacité de stockage des hydrocarbures et ainsi moins dépendre du marché international.

Consommation

Une Marocaine d’Espagne crée la cannette de vin « Zeena »

Sana Khouja, la Barcelonaise d’origine marocaine, innove en créant son propre vin en cannette. La marque «  Zeena  » cartonne déjà et pourrait être exportée dans de nombreux pays dans les prochains mois.

Maroc : les prix des légumes en forte baisse

Après avoir connu une forte spéculation, les prix de la majorité des produits connaissent une tendance décroissante durant cette semaine par rapport à la semaine précédente. Jeudi, la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des...

Maroc : très cher mouton de l’Aïd

Les Marocains doivent débourser deux fois plus qu’en 2020, pour acheter le mouton de l’Aïd Al-Adha. Dans les souks, vendeurs et acheteurs arrivent difficilement à s’entendre.

Maroc : la Ligne de précaution et de liquidité déjà dépensée

La Ligne de précaution et de liquidité (LPL) accordée par le Fonds monétaire international (FMI) au Maroc, n’a couvert que quelques jours d’importations. Selon Fouzia Zaaboul, Directrice du Trésor, "le tirage de la LPL renforce nos réserves de change...

L’Afrique de l’Ouest raffole des fruits et légumes marocains

C’est une très bonne saison pour les exportateurs marocains de fruits et légumes, qui enregistrent depuis quelque temps, une forte demande venant des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Croissance économique

L’économie marocaine se redresse

Les indicateurs conjoncturels présagent un bon rétablissement de l’activité économique dans les mois à venir. L’annonce a été faite par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), dans sa récente note de...

Maroc : 6 612 défaillances d’entreprises enregistrées en 2020

En 2020, 6 612 défaillances d’entreprises ont été enregistrées au Maroc. Selon Inforisk, il s’agit de la plus forte baisse notée au cours des dernières années.

Maroc : légère hausse de la croissance économique au 1er trimestre

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 0,5% au premier trimestre « en variation annuelle, après quatre trimestres consécutifs de baisse », a indiqué le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : la TGR annonce 6,3 milliards de dirhams d’excédent budgétaire

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un excédent budgétaire de 6,3 milliards de dirhams à fin mars 2020, contre un déficit budgétaire de 4,5 MMDH l’année dernière. C’est l’annonce faite par la Trésorerie générale du royaume...

Record des échanges commerciaux en 2021 entre le Maroc et l’Espagne

En 2021, le Maroc a exporté environ 7,3 milliards d’euros vers l’Espagne, en hausse de 14,6 % par rapport à 2020, selon des données publiées par l’ambassade d’Espagne à Rabat.