Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

16 mai 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration selon le représentant commercial de la Russie au Maroc.

Dans une déclaration faite à l’agence TASS, Artyom Tsingamzgvrishvil a assuré que le Maroc recevra à temps les livraisons de céréales russes. Selon le diplomate, « les fournisseurs de céréales russes sont traditionnellement actifs dans la direction marocaine, alors que le Maroc, à son tour, est l’un des principaux importateurs mondiaux de blé ». Il dit être conscient de l’urgence pour le Maroc d’être livré à temps, surtout que la saison en cours a été défavorisée par les aléas climatiques, rapporte Libre Entreprise.

À lire : Mesures contre le blé en Russie : le Maroc doit-il s’inquiéter ?

Pour le représentant commercial russe au Maroc, « le Maroc est le troisième partenaire commercial de la Russie en Afrique derrière l’Égypte et l’Algérie », ajoutant que « les livraisons de céréales russes au Maroc se sont élevées à 75 millions de dollars en 2017, 103 millions de dollars en 2018, 102 millions de dollars en 2019, 94 millions de dollars en 2020, 49 millions de dollars en 2021 ».

À lire : Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Selon lui, « les exportations de la Russie vers le Maroc ont connu une croissance de 53 %, tandis que les importations en provenance du Maroc ont également augmenté de 36 %, principalement en raison de la croissance des exportations des agrumes marocains (de 52 %).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Croissance économique - Exportations - Consommation - Ukraine - Crise économique

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

Mesures contre le blé en Russie : le Maroc doit-il s’inquiéter ?

Afin d’éviter les pénuries et la hausse des prix du blé, la Russie a décidé d’appliquer des restrictions aux exportations vers quatre républiques ex-soviétiques. Le Maroc...

L’Ukraine a exporté 800 000 tonnes de céréales vers plusieurs pays dont le Maroc

L’Ukraine a exporté un total de 800 000 tonnes de céréales la semaine dernière à destination de plusieurs pays dont le Maroc.

La Russie n’a pas classé le Maroc sur sa liste de pays et territoires « inamicaux »

La Russie n’a pas classé le Maroc sur sa liste d’États et de territoires étrangers qui « commettent des actions inamicales contre » elle, « ses entreprises et ses citoyens »....

Ces articles devraient vous intéresser :

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...