Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

16 mai 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration selon le représentant commercial de la Russie au Maroc.

Dans une déclaration faite à l’agence TASS, Artyom Tsingamzgvrishvil a assuré que le Maroc recevra à temps les livraisons de céréales russes. Selon le diplomate, « les fournisseurs de céréales russes sont traditionnellement actifs dans la direction marocaine, alors que le Maroc, à son tour, est l’un des principaux importateurs mondiaux de blé ». Il dit être conscient de l’urgence pour le Maroc d’être livré à temps, surtout que la saison en cours a été défavorisée par les aléas climatiques, rapporte Libre Entreprise.

À lire : Mesures contre le blé en Russie : le Maroc doit-il s’inquiéter ?

Pour le représentant commercial russe au Maroc, « le Maroc est le troisième partenaire commercial de la Russie en Afrique derrière l’Égypte et l’Algérie », ajoutant que « les livraisons de céréales russes au Maroc se sont élevées à 75 millions de dollars en 2017, 103 millions de dollars en 2018, 102 millions de dollars en 2019, 94 millions de dollars en 2020, 49 millions de dollars en 2021 ».

À lire : Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Selon lui, « les exportations de la Russie vers le Maroc ont connu une croissance de 53 %, tandis que les importations en provenance du Maroc ont également augmenté de 36 %, principalement en raison de la croissance des exportations des agrumes marocains (de 52 %).

Sujets associés : Russie - Croissance économique - Exportations - Consommation - Ukraine - Crise économique

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’économie marocaine ?

Le Maroc devrait inévitablement ressentir l’impact du conflit entre deux de ses partenaires commerciaux importants que sont la Russie et l’Ukraine. Les mesures immédiates prises...

L’isolement de la Russie du réseau financier Swift inquiète le Maroc

La mise à l’écart de la Russie du système international de paiement international Swift va inévitablement peser sur les relations commerciales avec le Maroc. Les exportateurs...

L’Ukraine a exporté 800 000 tonnes de céréales vers plusieurs pays dont le Maroc

L’Ukraine a exporté un total de 800 000 tonnes de céréales la semaine dernière à destination de plusieurs pays dont le Maroc.

Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Les Etats-Unis, premiers importateurs de l’artisanat marocain

Après des périodes difficiles dues au Covid-19, la relance du secteur de l’artisanat se confirme. Durant les sept premiers mois de l’année en cours, les exportations des produits artisanaux marocains ont connu une augmentation de 21 %.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.