Céréales : le Maroc se fournit en Amérique du Sud

15 juin 2022 - 10h20 - Economie - Ecrit par : A.T

À fin février dernier, le Maroc a importé 41 % de ses besoins nationaux en céréales du Brésil et de l’Argentine, ceci, dans un contexte très tendu des marchés internationaux.

Répondant à une question écrite au parlement sur les mesures supplémentaires prises par le gouvernement pour assurer l’approvisionnement du marché national en blé, le ministre de l’Agriculture, Mohamed Seddiki a indiqué qu’en raison de la poursuite de la guerre en Ukraine, le Maroc a opté pour une stratégie de diversification des sources d’approvisionnement afin d’éviter tous les facteurs qui pourraient affecter le marché national.

A lire : Céréales : pour éviter la pénurie, le Maroc diversifie ses sources d’approvisionnement

Le ministre a rappelé que le gouvernement avait « annulé les droits d’importation imposés sur les importations de blé dur à partir du 1ᵉʳ août 2021 », en plus « d’adopter une subvention sur les importations de blé tendre du 21 novembre jusqu’à la fin avril 2022, qui a été prolongée. »

Ainsi, malgré la sécheresse et les facteurs géopolitiques actuels, les importations du royaume ont été effectuées à partir de 15 pays contre 25 lors de la campagne précédente. 41 % des importations jusqu’à fin février 2022 proviennent du Brésil et l’Argentine, a précisé le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Argentine - Brésil - Ukraine - Guerre - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Mohamed Seddiki

Aller plus loin

Maroc : les importations de céréales en hausse de 49,8%

Les importations de céréales pour le compte des sept premiers mois de l’année ont atteint 5,9 millions de tonnes, en progression de 49,8% par rapport aux sept premiers mois de...

Céréales : le Royaume-Uni veut fournir du blé au Maroc

Dans sa politique de diversification des sources d’approvisionnement en blé, en raison de la guerre en Ukraine, le Maroc pourrait se tourner vers le Royaume-Uni. Le pays se...

Maroc : achat record de céréales en vue

Les perspectives de récolte de céréales du Maroc, cette année, ne sont pas reluisantes. En cause, la faible pluviométrie enregistrée jusqu’à la mi-avril. Idem pour les récoltes...

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Les aviculteurs marocains craignent la grippe aviaire

Le Maroc ne prend pas encore des mesures pour contrer l’entrée sur son territoire de la grippe aviaire qui sévit actuellement en Europe et dans la sous-région. Cette attitude des autorités inquiète les éleveurs de volailles qui ont une nouvelle fois...

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.