Céréales : pour éviter la pénurie, le Maroc diversifie ses sources d’approvisionnement

12 juin 2022 - 09h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Pour assurer son approvisionnement en céréales, le Maroc a opté pour une diversification des sources sur le marché international. Lors de la précédente saison agricole, le royaume s’est ouvert à 25 pays pour garantir ses besoins nationaux.

En réponse à une question écrite au parlement sur les importations agricoles dans un contexte de conflit russo-ukrainien, le ministre de l’Agriculture Mohammed Sadiki a indiqué que le Maroc a adopté une stratégie de diversification des sources d’approvisionnement, afin d’éviter tous les facteurs qui pourraient affecter le marché national.

A lire : Le Maroc dispose d’un stock de blé suffisant malgré la guerre en Ukraine

Concrètement, le royaume s’est approvisionné, au cours de la précédente saison agricole, auprès de 25 pays notamment d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud et de l’Asie, a précisé le ministère, ajoutant les céréales ont été fournies au cours de la dernière période de la campagne de commercialisation en cours, par 15 pays, malgré les conditions climatiques et les facteurs géopolitiques actuels.

Grâce à cette stratégie de diversification des sources d’approvisionnement en céréales, le Maroc a pu être à l’abri des répercussions des fluctuations externes, dues à la guerre en cours entre la Russie et l’Ukraine, qui sont respectivement le deuxième et le troisième fournisseur de blé tendre au Royaume, a assuré le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Agriculture - Crise économique

Aller plus loin

Maroc : les importations de céréales en hausse de 49,8%

Les importations de céréales pour le compte des sept premiers mois de l’année ont atteint 5,9 millions de tonnes, en progression de 49,8% par rapport aux sept premiers mois de...

Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration...

Le Maroc dispose d’un stock de blé suffisant malgré la guerre en Ukraine

Dans un contexte marqué par la hausse des prix des matières premières, le Maroc dispose d’un stock de blé suffisant, ceci, grâce aux dispositifs d’approvisionnement mis en place...

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.