Céréales : le Royaume-Uni veut fournir du blé au Maroc

7 août 2022 - 13h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Dans sa politique de diversification des sources d’approvisionnement en blé, en raison de la guerre en Ukraine, le Maroc pourrait se tourner vers le Royaume-Uni. Le pays se positionne comme l’un des fournisseurs alternatifs.

Dans ce sens, des producteurs britanniques sont de plus en plus intéressés par le marché marocain. Il s’agit d’une équipe du Conseil de développement de l’agriculture et de l’horticulture qui s’est rendue au Maroc, indique un communiqué, ajoutant que l’objectif est de prospecter le marché marocain, qui peut devenir une des destinations des produits céréaliers britanniques.

A lire : Céréales : pour éviter la pénurie, le Maroc diversifie ses sources d’approvisionnement

Très informés du besoin en céréales du Maroc, ces producteurs ont rappelé qu’en raison de la sécheresse sévère, la récolte ne dépasserait pas trois millions de tonnes. Un chiffre largement inférieur à celui enregistré en 2021, où le Maroc a pu atteindre un niveau record (10,3 millions de tonnes).

De plus, les tensions en Ukraine ont fortement touché le Maroc, souligne la même source. Le pays fournissait 35 % de ses besoins en céréales. D’où la nécessité de diversifier les sources d’approvisionnement, telle que la France. En plus du blé français le Royaume-Uni pourrait également s’ajouter à la liste des fournisseurs d’autant que les producteurs britanniques sont d’ores et déjà disposés à satisfaire les besoins du Royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Grande-Bretagne - Agriculture

Aller plus loin

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À...

Céréales : le Maroc se fournit en Amérique du Sud

À fin février dernier, le Maroc a importé 41 % de ses besoins nationaux en céréales du Brésil et de l’Argentine, ceci, dans un contexte très tendu des marchés internationaux.

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit...

Une importante cargaison de céréales quitte l’Ukraine pour le Maroc

Le Maroc fait partie des bénéficiaires des dernières cargaisons de céréales ukrainiennes en cours de livraison. La Russie entend mettre fin jeudi à l’accord de transport de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...