Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

27 mars 2024 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

La mesure, prévue dans la loi de finances 2023, vise une généralisation progressive du principe d’imposition du revenu global des personnes physiques. « Désormais et pour les exercices ouverts à compter du 1ᵉʳ janvier 2023, les contribuables disposant uniquement de revenus agricoles exonérés sont tenus de souscrire leur déclaration annuelle du revenu global, selon un modèle simplifié établi par l’administration », explique à Challenge, Thami Bouhank, expert-comptable membre du Conseil régional de l’Ordre des experts comptables de la région Rabat-Salé-Kenitra.

À lire : Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

La dispense de dépôt de la déclaration annuelle du revenu global pour les exploitants agricoles exonérés « a été abrogée […] en harmonisation avec l’obligation de déclaration prévue pour les sociétés agricoles exonérées en matière d’IS », a renchéri Bouhank. Cette obligation a été prise au nom de l’équité fiscale entre les différents acteurs du secteur agricole, personnes physiques ou morales. indique-t-on.

À lire : Le Maroc soutient ses agriculteurs

Toutefois, « les contribuables disposant des revenus agricoles et réalisant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 5 millions de dirhams, demeurent exonérés de l’impôt sur le revenu de manière permanente », a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI), soulignant que la déclaration de revenus demandée aux petits agriculteurs reste une formalité, le but étant de disposer de données fiscales fiables et exhaustives sur les activités du secteur agricole, un secteur vital pour l’économie marocaine, afin de le rendre plus compétitif.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Impôts - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Le Maroc soutient ses agriculteurs

En raison de l’inflation galopante, le gouvernement marocain va subventionner pour la première fois la production de tomates, d’oignons et de pommes de terre, a annoncé Mohamed...

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la...

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.