Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

4 novembre 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Interpellé à la Chambre des conseillers sur « les préparatifs de lancement de la campagne agricole en cours 2022-2023 », le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, a expliqué que ces dotations octroyées dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA), comprennent le soutien aux équipements d’irrigation sur une superficie de 350 000 hectares à fin 2027, ainsi que l’octroi de nouvelles aides en faveur de la jeunesse et du développement des terres collectives.

Le système de subventions agricoles mis en place propose l’instauration de nouvelles aides en conformité avec les engagements pris dans le cadre des contrats programmes, l’outillage agricole, la mise en place d’unités de valorisation des produits agricoles, l’utilisation de semences sélectionnées de céréales, outre la relance et la diversification des exportations agricoles, a précisé le ministre.

A lire : Des agriculteurs marocains de plus en plus intéressés par le Bio

S’agissant des exportations, le Maroc s’assure des procédures réglementaires en la matière, a fait savoir le ministre, soulignant que celles-ci se basent sur le renforcement du contrôle technique, de la coordination et de la vigilance, ainsi que sur la relance des exportations via la participation aux manifestations internationales, l’amélioration des services rendus, et la diversification et le renforcement de l’activité d’export. Au 23 octobre dernier, le volume de ces exportations s’est élevé à environ 15 000 tonnes d’agrumes et 171 tonnes de primeurs.

Quant au volet financement, Sadiki a indiqué qu’il sera assuré par le Groupe Crédit agricole du Maroc. La banque a pris les mesures financières et organisationnelles nécessaires, à l’instar des campagnes précédentes, pour répondre aux besoins de financement de la présente campagne agricole dans les meilleures conditions.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Agriculture - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de...

Agriculture : la BAD accorde un prêt de 1,2MMDH au Maroc

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé la signature d’un nouvel accord de prêt pour le financement d’un programme agricole, portant sur un montant de 1,2 milliard...

Des agriculteurs marocains de plus en plus intéressés par le Bio

Au Maroc, les agriculteurs passent de plus en plus de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique. Un choix qui s’explique et pas seulement économiquement.

Le Maroc soutient ses agriculteurs

En raison de l’inflation galopante, le gouvernement marocain va subventionner pour la première fois la production de tomates, d’oignons et de pommes de terre, a annoncé Mohamed...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.