Le Maroc, premier importateur de blé tendre français

8 mai 2021 - 17h00 - France - Ecrit par : J.K

En avril 2021, le Maroc a importé la plus grosse part de blé tendre français, faisant de lui, le premier client hors Union européenne de l’hexagone. C’est environ un quart de moins que le volume expédié en mars.

«  238 900 tonnes, soit près d’un quart de moins que le volume expédié en mars  », c’est le chiffre des importations de blé tendre en provenance de France réalisées par le Maroc en avril dernier, a indiqué l’agence Reuters. Toutefois, les exportations de la France en blé tendre hors UE en avril ont été les plus basses du mois depuis environ neuf ans, fait remarquer l’agence, soulignant que les importations du Maroc se sont allégées d’après les informations du fournisseur mondial de données et d’infrastructures Refinitiv. Ainsi, pour le mois d’avril, 10ᵉ mois de la saison 2020/2021, les exportations de la France cumulaient un total de 665 600 tonnes.

En général, les exportations de céréales des ports français vers toutes destinations ont atteint 1,1 million de tonnes. Cette chute est liée à la baisse des approvisionnements venant d’une faible récolte française en 2020, à la régression de la demande des clients et surtout à l’augmentation des prix ayant exclu le blé français de la compétitivité étrangère. Il faut noter qu’en avril dernier, les exportations d’orge fourragère vers la Chine ont atteint 16 800 tonnes. Mais depuis le mois dernier, il n’y a plus eu d’envoi d’orge brassicole depuis les ports français, a précisé Refinitiv.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Importations - Agriculture - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : les droits de douane sur le blés en hausse

Le Maroc veut revoir à la hausse les droits de douanes sur le blé tendre et de blé dur. Cette décision annoncée pour bientôt, vise à protéger la production locale étouffée par...

Le Maroc sécurise son approvisionnement en blé

À la fin du mois d’avril 2020, le compteur affiche 35 millions de quintaux de blé importé par le Maroc. Une précaution qui s’inscrit dans le souci de disposer d’un stock de...

Maroc : les importations de blé vont fortement grimper cette année

Selon les dernières prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), publiées en mai dernier, l’Afrique du Nord pourrait devenir, en 2020/2021, le premier...

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.