Recherche

Maroc : les droits de douane sur le blés en hausse

© Copyright : DR

23 avril 2021 - 06h40 - Economie - Par: J.D

Le Maroc veut revoir à la hausse les droits de douanes sur le blé tendre et de blé dur. Cette décision annoncée pour bientôt, vise à protéger la production locale étouffée par les importations.

Rapportant le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, Nasdaq.com informe que le Royaume veut prendre cette mesure pour aider les agriculteurs nationaux à bénéficier d’un bon rendement tel que prévu cette année en réduisant les importations élevées de 2 à 3 millions de tonnes de blé tendre.

Selon l’explication fournie par le ministre Akhannouch et relayées par le site d’information, le nouveau droit d’importation qui sera annoncé dans quelques jours, vise à réduire les importations et aider les agriculteurs à commercialiser la récolte nationale jugée très prometteuse en 2021, après deux années de sécheresse consécutive. Le retour des pluies aura favorisé cette année l’ensemencement de 4,2 millions d’hectares de céréales dont 44 % en blé tendre, 34 % en blé dur et 22 % en orge, détaille la même source.

Parlant des importations, les chiffres ont grimpé de façon exponentielle en 2019 atteignant 46,3 % soit 1,5 milliard de dollars alors que la récolte nationale de l’année 2020 a été inférieure de 39 % par rapport à celle de 2019 à cause de la sécheresse, fait remarquer l’Office des changes.

Faut-il le rappeler, les droits d’importation sur le blé ont été mis en veilleuse par le Maroc jusqu’en mai 2021 dans un seul objectif  : celui d’assurer la stabilité des prix et un approvisionnement stable.

Mots clés: Importations , Agriculture , Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime , Aziz Akhannouch

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact