Maroc : les droits de douane sur le blés en hausse

23 avril 2021 - 06h40 - Economie - Ecrit par : J.D

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc veut revoir à la hausse les droits de douanes sur le blé tendre et de blé dur. Cette décision annoncée pour bientôt, vise à protéger la production locale étouffée par les importations.

Rapportant le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, Nasdaq.com informe que le Royaume veut prendre cette mesure pour aider les agriculteurs nationaux à bénéficier d’un bon rendement tel que prévu cette année en réduisant les importations élevées de 2 à 3 millions de tonnes de blé tendre.

Selon l’explication fournie par le ministre Akhannouch et relayées par le site d’information, le nouveau droit d’importation qui sera annoncé dans quelques jours, vise à réduire les importations et aider les agriculteurs à commercialiser la récolte nationale jugée très prometteuse en 2021, après deux années de sécheresse consécutive. Le retour des pluies aura favorisé cette année l’ensemencement de 4,2 millions d’hectares de céréales dont 44 % en blé tendre, 34 % en blé dur et 22 % en orge, détaille la même source.

Parlant des importations, les chiffres ont grimpé de façon exponentielle en 2019 atteignant 46,3 % soit 1,5 milliard de dollars alors que la récolte nationale de l’année 2020 a été inférieure de 39 % par rapport à celle de 2019 à cause de la sécheresse, fait remarquer l’Office des changes.

Faut-il le rappeler, les droits d’importation sur le blé ont été mis en veilleuse par le Maroc jusqu’en mai 2021 dans un seul objectif  : celui d’assurer la stabilité des prix et un approvisionnement stable.

Sujets associés : Importations - Agriculture - Aziz Akhannouch - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : les droits d’importation du blé dur suspendus

En conseil des ministres vendredi 27 mars à Rabat, le conseil du gouvernement a adopté les projets de décret portant suspension de la perception du droit d’importation applicable...

Le Maroc importera moins de blé cette année

La production marocaine de blé, autrefois en difficulté, s’est redressée au cours de la saison 2020/2021. Conséquence, le royaume baissera ses achats sur le marché...

Le Maroc augmente les droits de douane sur le blé dur

Au Maroc, les droits de douane sur le blé dur importé passent désormais à 170 %. Cette mesure entre en vigueur ce mardi 1ᵉʳ juin.

Maroc : les droits d’importation du blé tendre suspendus

Le Maroc a suspendu les droits d’importation du blé tendre et de ses dérivés durant la période allant du 1er janvier 2021 au 31 mai 2021.

Nous vous recommandons

Importations

Europe : une victoire pour le Maroc dans le domaine agricole

Le Parlement européen n’a pas donné suite à la requête du parti espagnol VOX, qui a demandé à la Commission de l’Union européenne (UE) de revoir les importations de produits agricoles marocains.

Le Maroc est le plus gros fournisseur de l’Espagne en tomate

L’Espagne a importé 78,05 millions de kilos de tomates marocaines en 2020, soit 14,26 % de plus que l’année précédente et 307 % de plus au cours de ces dix dernières années, indique le service statistique espagnol Estacom. Avec ce plus grand volume de...

Le Maroc pourrait mettre en place des mesures antidumping contre le Vietnam

Le Maroc a ouvert, pour la toute première fois, une enquête antidumping sur les pneus et chambres à air pour bicyclettes et motos originaires ou importés du Vietnam.

Accords de libre-échange : le Maroc met la pression sur la Tunisie et la Turquie

Après la Turquie, le Maroc, décidé à veiller au respect des Accords de libre-échange avec ses partenaires, vient d’instaurer des listes négatives avec la Tunisie et l’Égypte, excluant provisoirement certains produits du démantèlement tarifaire appliqué avec...

Les agriculteurs canariens se plaignent (encore) des produits marocains

Les principales organisations d’agriculteurs des Îles Canaries demandent à l’Union européenne de modifier l’accord commercial avec le Maroc qui continue d’exporter la même quantité de produits agricoles sur le marché européen, malgré le départ du Royaume-Uni...

Agriculture

La Corse dit merci aux saisonniers marocains

Grâce à la présence des saisonniers marocains, la récolte des clémentines a été effective en Corse. « Sans eux, c’est 40% de pertes en fruits  », reconnaît François-Xavier Ceccoli, producteur et président du groupement Corsica comptoir, même si la crise...

Le Maroc est le plus gros fournisseur de l’Espagne en tomate

L’Espagne a importé 78,05 millions de kilos de tomates marocaines en 2020, soit 14,26 % de plus que l’année précédente et 307 % de plus au cours de ces dix dernières années, indique le service statistique espagnol Estacom. Avec ce plus grand volume de...

Tomate : le Maroc dans le top 5 mondial

Le Maroc est le 4ᵉ exportateur mondial de tomates en 2019, avec 587,82 millions de kilos de tomates exportés. Le royaume devance ainsi la Belgique, la France et la Turquie.

Vers la suppression des droits d’importation sur le blé au Maroc ?

Le Maroc a décidé de supprimer dès le 1ᵉʳ novembre 2021, les droits d’importation sur le blé tendre à l’import. Toutefois, rien n’est encore sûr quant à la mise en vigueur effective de cette décision.

Le Pérou veut acheter des engrais au Maroc

Le Pérou veut allouer la somme de 900 millions de sols (22 millions d’euros) pour l’achat d’engrais et d’urée au Maroc et dans d’autres pays afin de faire face à la pénurie d’intrants agricoles dans le...

Aziz Akhannouch

Le téléphérique d’Agadir mis en service

La ville d’Agadir a inauguré vendredi, un de ses grands projets, pouvant booster le tourisme dans la région. Il s’agit du téléphérique qui fait désormais partie du paysage aérien marocain.

Le parti USFP va-t-il rejoindre l’équipe d’Akhannouch ?

Depuis quelques jours, des informations font état de la préparation d’un remaniement du gouvernement. L’Union socialiste des forces populaires (USFP) sera-t-elle la quatrième formation politique à rejoindre l’équipe d’Akhannouch...

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?

Maroc : voici ce qui bloque la nomination des secrétaires d’État

Aucun secrétaire d’État n’a été encore nommé, trois mois après l’installation du gouvernement Akhannouch. L’achoppement serait au niveau du ministère des Affaires étrangères.

Maroc : les autorités craignent une vague de protestations contre la vie chère

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a sonné l’alerte générale pour faire face à tout éventuel mouvement de protestation suite à la hausse des prix des produits de première nécessité.

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Blé tendre : le Maroc, 3ᵉ client hors UE de la France en mai

Le mois dernier, le Maroc a importé de France 146 000 tonnes de blé tendre, devenant ainsi l’un des principaux clients hors Union européenne (UE) de l’hexagone.

Vers la suppression des droits d’importation sur le blé au Maroc ?

Le Maroc a décidé de supprimer dès le 1ᵉʳ novembre 2021, les droits d’importation sur le blé tendre à l’import. Toutefois, rien n’est encore sûr quant à la mise en vigueur effective de cette décision.

L’addax réintroduit dans la région d’Agadir

Le parc national Souss Massa s’est enrichi de 20 têtes d’addax. C’est une opération qui s’inscrit dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc.

Maroc-Héritage : du nouveau pour les terres agricoles

Contrainte majeure pour les bénéficiaires, l’héritage concernant les terres relevant du domaine privé de l’État est désormais une réalité au Maroc, grâce à un nouveau texte adopté jeudi par le conseil de...

Disparition des abeilles au Maroc : vers un repeuplement des ruches désertées

Face au phénomène de disparition des colonies d’abeilles constatée depuis quelques mois, le gouvernement marocain a annoncé des mesures pour accélérer le repeuplement des ruches.