Le Maroc suspend les droits de douane à l’import sur le blé

27 octobre 2021 - 16h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le gouvernement marocain a annoncé la prise de mesures pour garantir la stabilité des prix des céréales sur le marché national.

Afin d’assurer une bonne campagne de commercialisation des céréales et de permettre aux agriculteurs de vendre leur récolte dans les meilleures conditions et à des prix rémunérateurs, une série de mesures a été prise par le gouvernement, a indiqué le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

Il s’agit de la suspension des droits de douane appliqués à l’importation du blé à partir du 1ᵉʳ novembre prochain afin d’assurer l’approvisionnement du marché national et la mise en place d’un mécanisme de compensation à l’importation du blé tendre, le cas échéant, sur la base d’un prix minimum de référence, afin de préserver la stabilité des prix de la farine.

A lire : La contrebande en forte baisse selon la douane marocaine

Rappelant la période sombre qu’a traversée le commerce mondial due au Covid-19, Sadiki a fait savoir que les difficultés sur les marchés internationaux ont entrainé la hausse des prix des intrants et du transport.

Malgré ces difficultés, le Maroc s’est distingué en réalisant de belles performances dans les différentes filières de production et la récolte exceptionnelle de céréales réalisée l’année dernière. Ceci a permis de poursuivre l’approvisionnement du marché national dans de bonnes conditions et la préservation de la tendance positive des exportations agricoles vers les différents marchés internationaux, a-t-il souligné.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Agriculture - Chiffre d’affaires - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

La contrebande en forte baisse selon la douane marocaine

Dans son rapport 2020 publié mardi dernier, l’administration des douanes et impôts indirects (ADII) fait part d’une baisse importante de la contrebande. Alors qu’en 2019, 585...

Douane marocaine : le délai d’admission des exportations prolongé

En raison des effets persistants de la crise sanitaire sur les exportations, la douane marocaine a décidé de prolonger de 6 mois les mesures d’assouplissement prises pour...

Maroc : les droits de douane sur le blés en hausse

Le Maroc veut revoir à la hausse les droits de douanes sur le blé tendre et de blé dur. Cette décision annoncée pour bientôt, vise à protéger la production locale étouffée par...

Le Maroc augmente les droits de douane sur le blé dur

Au Maroc, les droits de douane sur le blé dur importé passent désormais à 170 %. Cette mesure entre en vigueur ce mardi 1ᵉʳ juin.

Ces articles devraient vous intéresser :

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).