L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

21 novembre 2022 - 12h50 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du Conseil de la concurrence, le groupe diversifie ses domaines d’activités au Maroc.

Spécialisée dans le raffinage et la commercialisation des huiles de table, Savola Morocco SA est installée au Maroc depuis 2004 et contrôle 10% du marché national de l’huile de table, rapporte l’hebdomadaire Challenge.

A lire : Les prix de l’huille de table commecent à baisser au Maroc

Cette opération a été précipitée par le renchérissement des coûts de production, causé par la flambée des cours de la matière première (maïs, soja et palme), qui est importée à 98% au Maroc, entrainant la hausse des prix de l’huile de table.

Opérant jusque-là dans plusieurs domaines, notamment le thé, le sucre, les pâtes alimentaires, le couscous, les engrais, la céréaliculture, les aliments de bétail, les couches bébé, la distribution, la logistique, l’immobilier…, Noureddine Zine, le PDG et fondateur de Zine Capital Invest a décidé d’ajouter à son pôle de production cette activité connexe, souligne-t-on.

Sujets associés : Investissement - Conseil de la concurrence - Industrie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : vers une nouvelle hausse des prix de l’huile de table ?

En raison de la hausse du prix des matières premières à l’international, le prix des huiles de table pourrait connaitre, dans les tout prochains jours, une nouvelle augmentation...

Le Maroc absent du Top 10 des meilleures huiles d’olive au monde

L’huile d’olive marocaine ne figure pas parmi les dix meilleures au monde, selon le dernier classement du Guide Evooleum des 100 meilleures huiles d’olive extra vierges au...

Nous vous recommandons

Investissement

Gazoduc Maroc – Nigeria : le groupe russe OMK ne veut pas investir dans le projet

Les informations selon lesquelles, le groupe russe OMK, spécialisé dans la métallurgie, était impliqué dans le financement du projet de gazoduc Maroc – Nigeria, sont fausses. La direction a apporté un démenti, niant toute intention d’investir dans ce...

Gazoduc Nigeria – Maroc : le président nigérian veut séduire les Européens

En quête de financement pour le projet du gazoduc Maroc – Nigeria, le président nigérian Muhammadu Buhari a appelé le Royaume-Uni et l’Union européenne, à investir dans ce pipeline qui pourrait les aider à résoudre la crise de l’approvisionnement en gaz en...

Le projet d’autoroute Marrakech-El Kelâa des Sraghna-Béni Mellal-Khenifra avance

Le Maroc compte investir 40 milliards de dirhams par an pour soutenir le secteur du transport. Il est question de renforcer le développement des infrastructures.

Métiers mondiaux du Maroc : les exportations en pleine croissance

Les métiers mondiaux du Maroc ont affiché de belles performances tant au niveau des exportations qu’en termes d’attractivité des investissements. Néanmoins, les effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 n’ont épargné aucun...

Gratuit, le zoo de Casablanca ouvre très bientôt

Après des mois de rénovation, le zoo d’Aïn Sebaa à Casablanca va bientôt accueillir ses premiers visiteurs. Les visites seront gratuites.

Conseil de la concurrence

Hausse des prix au Maroc : le Conseil de la concurrence menace

Dans un contexte de hausse des cours mondiaux, le Conseil de la concurrence a demandé à tous les acteurs économiques de respecter la libre concurrence, concernant la fixation des prix des biens, produits et...

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs...

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du Conseil de...

Maroc : vers la reprise de la franchise Celio

La gestion de Celio, la marque française de prêt-à-porter exclusivement réservée aux hommes et qui dispose d’une multitude de boutiques au Maroc, sera confiée à un autre holding. La procédure pour ce changement de main a démarré et pourrait aboutir...

Prix des carburants : la mise au point du Conseil de la concurrence

Le Conseil de la concurrence vient de démentir les informations selon lesquelles il avait sanctionné les pétroliers.

Industrie

Le Maroc veut faire la part belle au "made in Morocco"

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, souhaite la relance des unités industrielles, après cette crise sanitaire. Il s’agit de préserver l’activité industrielle et relancer un modèle économique plus durable qui ferait la part belle au « made in...

Le groupe américain Adient s’installe à Kénitra

Quelques jours après l’annonce de la reconnaissance des États-Unis de la marocanité du Sahara, l’équipementier américain Adient, leader mondial du segment des sièges automobiles, va signer, à Casablanca, un protocole d’accord avec le gouvernement marocain....

Le Maroc, 2ᵉ mondial en plantes aromatiques et médicinales

Doté d’une grande variété végétale d’environ 4200 espèces dont 600 plantes médicinales et aromatiques, le Maroc est classé deuxième au plan mondial. Le royaume vient ainsi derrière la Turquie, premier pays producteur de ces plantes que l’on retrouve dans de...

Les États-Unis débloquent 100 millions USD pour les petites entreprises marocaines

Un fonds de 100 millions USD dédié aux petites entreprises marocaines a été créé par les États-Unis. L’initiative émane de l’International Development Finance Corporation (DFC) en collaboration avec SEAF...

Drame de Tanger : l’AMDH appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) interpelle le gouvernement et demande que les responsables du drame de Tanger soient sanctionnés à la taille de la perte causée au sein des familles.