Maroc : vers une nouvelle hausse des prix de l’huile de table ?

25 février 2022 - 18h20 - Economie - Ecrit par : A.T

En raison de la hausse du prix des matières premières à l’international, le prix des huiles de table pourrait connaitre, dans les tout prochains jours, une nouvelle augmentation au Maroc.

L’économie mondiale fait face à une flambée des cours des matières premières, atteignant parfois des sommets. Les industriels qui dépendent de ces importations répercutent à leur tour, cette hausse sur les prix de vente. Une nouvelle augmentation est donc imminente.

C’est le cas des produits oléagineux, dont les cours ont déjà flambé au début du mois de février, du fait de la faible production au Brésil et Argentine, principaux producteurs mondiaux, indique le rapport Wasde du département de l’agriculture américain.

A lire : Maroc : hausse de l’indice des prix à la consommation en 2021

Selon le document, le coût de production de l’huile de palme a augmenté de plus de 30 % l’année dernière. Fin janvier, le prix de cette denrée a enregistré un record avec 5 639 ringgits (1 347 dollars). C’est le prix mondial de référence atteint par la tonne d’huile de palme brute sur le Bursa Malaysia Derivatives Exchange, le lundi 31 janvier dernier.

Cette hausse s’est poursuivie au mois de février, durant lequel le cours de la tonne de colza gagnait 4,25 euros à 681,25 euros la tonne sur l’échéance de mai et 2,25 euros à 608,5 euros la tonne sur celle d’août, pour un peu plus de 1 500 lots échangés.

Conséquence, les coûts de production des huiles de table au Maroc devraient enregistrer une hausse, la production locale étant composée à 98 % de matières premières importées, une situation qui devrait se répercuter sur le prix de vente des huiles de table, qui connaîtra une augmentation dans les jours à venir dans le Royaume.

Sujets associés : Alimentation - Inflation

Aller plus loin

Les prix de l’huile de table commence à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

Les Marocains appellent au boycott de l’huile de table

Au Maroc, à quelques semaines du mois de Ramadan, la hausse des prix des produits alimentaires de base semble se généraliser, au grand dam des populations. Le prix de l’huile de...

Le Maroc fait la chasse aux spéculateurs

Au Maroc, le gouvernement affirme mener une lutte implacable contre la hausse des prix et la spéculation. Déjà des tonnes de produits alimentaires stockées dans des entrepôts...

Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Face à la grogne sociale causée par la cherté de la vie, le gouvernement marocain a réitéré son engagement à faire face à la hausse des prix.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...