Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic d’huile de table

4 février 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Un réseau spécialisé dans le conditionnement et la vente d’huile de table sous le nom d’une enseigne commerciale connue a été démantelé, mardi 2 février à Mohammedia et Mediouna. En tout, 30 tonnes d’huile de table ont été saisies. Les mis en cause ont pris la fuite.

Les éléments de la gendarmerie royale de Mohammedia, en collaboration avec leurs collègues de Mediouna, ont réussi à traquer et démanteler ce réseau qui stockait cette quantité d’huile de table dans un dépôt de ferraille à Mohammedia et à Mediouna, rapporte Al Akhbar.

L’affaire a éclaté lorsque les éléments de la gendarmerie ont reçu des informations précises au sujet de ce trafic. Les investigations menées ont permis de localiser le dépôt sauvage de Chellalat où des citernes venaient décharger leur stock d’huile de table. Une descente des enquêteurs sur les lieux a permis de saisir 10 tonnes d’huile de table conditionnée dans des bidons de 5 litres et le matériel qui servait à son embouteillage.

Les investigations ont également permis de découvrir un autre dépôt de ferraille à Mediouna où le même trafic se déroulait. La descente des enquêteurs a permis de saisir 20 tonnes d’huile conditionnée dans des barils de 50 et 100 litres. Quant aux mis en cause, ils ont pris la fuite avant l’arrivée des éléments de la gendarmerie. Deux suspects ont réussi à s’enfuir à bord de deux camions remorques.

Le parquet général près le tribunal de première instance de Mohammedia a été aussitôt informé. Alertés, les responsables de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) se sont déplacés sur les lieux pour prélever des échantillons de cette huile de table et vérifier sa composition. Les investigations se poursuivent afin de découvrir les ramifications de ce réseau de trafiquants et d’interpeller les auteurs.

Sujets associés : Casablanca - Gendarmerie Royale - Trafic

Aller plus loin

Maroc : vers une nouvelle flambée des prix de l’huile de table

Les prix de l’huile de table vont continuer à flamber au Maroc au grand dam des consommateurs. Les producteurs ont pris une décision dans ce sens.

Maroc : vers la flambée des prix des viandes rouges

Tout comme les prix à la consommation de l’huile de table, ceux des viandes rouges vont connaître une hausse en raison de la flambée des prix internationaux des matières premières.

France : de nouvelles investigations sur le réseau de saisonniers agricoles marocains démantelé

La justice française ordonne de nouvelles investigations dans l’enquête sur le réseau de saisonniers agricoles marocains démantelé à Montauban. De leur côté, les arboriculteurs...

Maroc : vers une nouvelle hausse des prix de l’huile de table ?

En raison de la hausse du prix des matières premières à l’international, le prix des huiles de table pourrait connaitre, dans les tout prochains jours, une nouvelle augmentation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.