France : de nouvelles investigations sur le réseau de saisonniers agricoles marocains démantelé

27 janvier 2021 - 22h00 - Ecrit par : S.A

La justice française ordonne de nouvelles investigations dans l’enquête sur le réseau de saisonniers agricoles marocains démantelé à Montauban. De leur côté, les arboriculteurs tarn-et-garonnais sont sous le choc.

La Police aux frontières (PAF) de Haute-Garonne et le groupement interministériel de recherches (GIR) de Toulouse ont réussi à démanteler un réseau un réseau de saisonniers agricoles marocains, basé à Montauban. Ceci, après l’ouverture d’une information judiciaire, notamment pour aide à séjour irrégulier, travail dissimulé et emploi d’étrangers sans titre en bande organisée, faux usage de faux ainsi que blanchiment aggravé. L’enquête aura duré huit mois.

En tout, une dizaine de personnes ont été placées en garde à vue. Cinq personnes mises en examen, dont une placée en détention provisoire sont des Français d’origine marocaine et des Marocains établis à Montauban. Les suspects sont connus de la justice pour avoir fait l’objet de condamnations dans des dossiers similaires, rapporte La Dépêche. Le démantèlement du réseau ne met pas fin à l’enquête. Les investigations se poursuivent pour faire toute la lumière sur cette filière très organisée », a souligné le parquet de Montauban.

Les arboriculteurs Tarn-et-Garonnais qui emploient environ un millier de saisonniers agricoles marocains expriment leur dépit. « On ne peut que regretter cette fraude. Elle est inacceptable. Depuis deux ans, on se bat pour combler le manque de main-d’œuvre saisonnière dans le département, on se plaint du manque de salariés dans l’agriculture, et voilà que certains profitent de la situation pour en faire un business illégal. On va encore rappeler aux exploitants agricoles qu’il faut faire très attention avant d’embaucher des saisonniers. Il faut que les salariés soient déclarés à la MSA et respecter les conventions collectives agricoles », assure Yvon Sarraute, responsable de l’emploi et de l’arboriculture à la chambre d’agriculture de Tarn-et-Garonne.

« Cette affaire nous porte un préjudice très important. Elle ne doit pas jeter l’opprobre sur toute une profession. Grâce au soutien de tous nos partenaires institutionnels, on a créé l’an dernier une maison des saisonniers pour combler la pénurie de main-d’œuvre. On doit continuer dans ce sens-là. Ce trafic de travailleurs saisonniers est sérieux aujourd’hui, mais il faut prendre garde à ne pas en faire de généralités », renchérit Jean-Paul Rivière, président de la chambre d’agriculture.

Tags : France - Emploi - Enquête - Trafic

Aller plus loin

Un réseau de saisonniers agricoles marocains démantelé en France

La Direction de la police aux frontières (PAF) a annoncé le démantèlement d’une importante filière de saisonniers marocains travaillant dans des exploitations agricoles dans toute...

La Corse dit merci aux saisonniers marocains

Grâce à la présence des saisonniers marocains, la récolte des clémentines a été effective en Corse. « Sans eux, c’est 40% de pertes en fruits  », reconnaît François-Xavier Ceccoli,...

La Corse a payé très cher pour les saisonniers marocains

Les producteurs corses de clémentines ont financé cinq vols afin de déplacer des travailleurs saisonniers marocains. Un protocole spécial a été adopté par les autorités françaises,...

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic d’huile de table

Un réseau spécialisé dans le conditionnement et la vente d’huile de table sous le nom d’une enseigne commerciale connue a été démantelé, mardi 2 février à Mohammedia et Mediouna. En...

Nous vous recommandons

L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat, le match opposant l’Algérie au Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 aura bel et lieu le 7 septembre au Grand...

Les compagnies aériennes marocaines autorisées à opérer en Russie

Les compagnies aériennes marocaines sont parmi les 29 autorisées à opérer des vols vers la Russie dès jeudi 17 mars en cette période de guerre en Ukraine. Malgré l’avalanche de sanctions économiques contre le pays de Vladimir Poutine, notamment la fermeture...

Orvault : étrange découverte dans un semi-remorque marocain

À Orvault, les policiers de police secours ont fait une découverte pour le moins étrange dans un semi-remorque immatriculé au Maroc. Six personnes dont quatre Marocains ont été interpelés.

Classement Fifa : le Maroc s’approche du Top 20

En remportant leur premier match en Coupe d’Afrique des Nations face au Ghana (1-0), les Lions de l’Atlas devraient améliorer leur position dans le prochain classement FIFA.

Voici les raisons qui expliquent la hausse record des transferts des MRE

Les transferts des MRE vers le Maroc ont atteint en 2021 un record de 100 milliards de DH, soit une hausse de 46,6 % par rapport à 2020.

Crise Maroc-Algérie : « la France peut débloquer la situation »

Alors que l’Algérie refuse toute médiation arabe susceptible de mettre fin aux tensions avec le Maroc, Noureddine Boukrouh, ex-ministre algérien, par ailleurs analyste politique et auteur, estime que la France pourrait jouer un rôle déterminant pour...

Prospection de gaz au Maroc : plus de puits pour SDX Energy

La société britannique « SDX Energy », basée à Londres et spécialisée dans l’exploration pétrolière et gazière reprend ses activités de forage offshore au Maroc. Elle lance la deuxième phase de l’opération de forage entamée dans le Nord-Est du bassin du...

Jamel Leulmi : l’homme qui tuait pour les assurances-vie de ses compagnes

Le Franco-marocain Jamel Leulmi avait écopé en appel de 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat, tentative d’assassinat et escroquerie. Il était accusé d’avoir tué ses compagnes pour les assurances-vie. Retour sur l’histoire de l’homme surnommé « Le...

Maroc : après la canicule, attention aux averses orageuses

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit des averses orageuses localement fortes ce mardi 14 juin dans plusieurs provinces du royaume dont Beni Mellal.

Sahara : Pedro Sanchez admet « des erreurs »

Occupé à prendre part au Conseil européen sur la crise énergétique qui s’est achevé vendredi à Bruxelles, Pedro Sanchez n’a pas eu le temps de gérer les tensions au sein de la coalition gouvernementale après la décision du gouvernement de soutenir le plan...