Maroc : vers la flambée des prix des viandes rouges

8 mars 2021 - 16h40 - Ecrit par : S.A

Tout comme les prix à la consommation de l’huile de table, ceux des viandes rouges vont connaître une hausse en raison de la flambée des prix internationaux des matières premières.

Depuis huit mois, les prix internationaux des matières premières flambent. D’après la Fenagri, le cours du blé a augmenté de 45 % depuis avril 2020, celui du maïs de 77 %, celui du sucre de 89 %, celui de l’huile de tournesol de plus de 90 % et celui du soja de plus de 80 %. En conséquence, les producteurs marocains de l’huile de table ont répercuté ces hausses sur le prix à la consommation, avec 2 dirhams de plus. « Le Maroc ne dispose pas d’une couverture totale des oléagineux. Mis à part la culture du tournesol, toutes les autres composantes de l’huile sont importées », explique à La Vie éco Omar Najid, directeur général de la Comader. Les prix de l’huile de table sont susceptibles d’augmenter une fois de plus dans les tout prochains jours parce que les réserves constituées de l’arrivage actuel et prochain sont réalisées au prix coûtant.

Les prix des viandes flambent

La flambée des prix des matières premières pourraient également induire l’augmentation des prix de la viande rouge, car « 87 % de l’alimentation et de l’engraissement animal sont composés de maïs, d’orge et de tourteau de soja, des produits totalement importés », explique Omar Najid. M’hamed Karimine, président de la Fédération des viandes rouges (FIVIAR) ne partage pas pleinement cet avis. Il parle du « stock disponible chez les provendiers qui peut couvrir jusqu’à 3 mois ». Aussi, évoque-t-il la concurrence à laquelle se livrent ces industriels pour préserver leur part de marché. « Ils préfèrent donc compresser leur marge commerciale en supportant le surcoût de production, plutôt que de perdre des points sur le marché », commente-t-il.

La filière des viandes de volaille est aussi touchée par la flambée des prix des matières premières, car l’alimentation de la volaille est tributaire des produits composés, pour la plupart, importés. « Pour l’instant, le prix d’alimentation de la volaille n’a augmenté que de 40 centimes au total, alors que le coût à l’international tourne autour de 1,2 dirham », fait savoir Omar Najid. « Le coût de revient est passé de 11 dirhams à près de 12,5 dirhams, alors que le prix de départ ferme est resté stable à environ 10 dirhams. Du coup, l’éleveur, qui était déjà dans une situation inconfortable, perd actuellement 2 dirhams au lieu de 1 dirham quelques mois auparavant », renchérit Youssef Alaoui, président de la FISA.

Tags : Importations - Prix - Consommation

Aller plus loin

Hausse du prix de l’huile ? Lesieur Cristal s’explique

Lesieur Cristal est confrontée depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, à une campagne de boycott, suite à la hausse des prix de son huile de table. Dans un communiqué...

Hausse des prix des matières premières : belle opportunité pour les sociétés marocaines

Les sociétés marocaines de grandes capitalisations, telles que Cosumar et la Société Méttallurgique d’Imiter (SMI) vont tirer profit de la hausse actuelle des prix des matières...

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic d’huile de table

Un réseau spécialisé dans le conditionnement et la vente d’huile de table sous le nom d’une enseigne commerciale connue a été démantelé, mardi 2 février à Mohammedia et Mediouna. En...

Les Marocains appellent au boycott de l’huile de table

Au Maroc, à quelques semaines du mois de Ramadan, la hausse des prix des produits alimentaires de base semble se généraliser, au grand dam des populations. Le prix de l’huile de...

Nous vous recommandons

Un MRE recherché par la police de Sidi Slimane

Un Marocain résidant aux Pays-Bas est activement recherché par les autorités marocaines. Il a arnaqué pour 20 millions de dirhams des jeunes chômeurs à Sidi Slimane à qui il promettait des contrats de travail en...

L’actrice Fatima Khair se lance en politique

L’actrice marocaine Fatima Khair fait son entrée dans le monde de la politique. Elle est candidate aux élections législatives sur la liste du Rassemblement National des Indépendants (RNI), environ deux mois après avoir adhéré au parti que dirige Aziz...

Maroc-Espagne : le nouveau ministre des affaires étrangères veut rétablir le dialogue

Fraichement nommé à l’issue du remaniement du gouvernement, José Manuel Albares, le nouveau chef de la diplomatie espagnole fait du rétablissement du dialogue entre Madrid et Rabat une de ses priorités.

Achraf Hakimi sous le feu des critiques

Achraf Hakimi est au centre d’une nouvelle polémique. On reproche à l’international marocain de faire trop de virées nocturnes.

La France refuse le visa à des médecins marocains

Des médecins marocains se sont vus refuser un visa d’entrée en France, alors qu’ils devaient participer à une activité scientifique tenue du 7 au 9 mai à Paris.

Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

La chercheuse Isabelle Werenfels de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) estime que « l’Algérie veut montrer » à travers sa décision de couper les ponts avec le Maroc « qu’elle est de retour sur la scène internationale...

Renault veut délaisser son usine en Algérie au profit de celle de Tanger

Après avoir arrêté sa production en Russie, Renault est en passe de fermer son usine implantée près d’Oran en Algérie, qui tourne au ralenti depuis deux ans. L’année dernière, le constructeur a transféré la production de la Dacia Logan de cette usine vers...

Achraf Hakimi de retour à l’Inter Milan ?

L’international marocain Achraf Hakimi pourrait quitter cet été la capitale française et revenir en Série A en Italie, après seulement un an au PSG.

Diana Holding veut étendre ses activités en Afrique

Le géant marocain de l’agroalimentaire, Diana Holding, préparerait un « réalignement stratégique » de ses métiers (viticulture, arboriculture, embouteillage, oléiculture) et envisagerait d’investir dans les prochains mois pour le développement de l’entreprise...

Des étrangers et des Marocaines arrêtés pour prostitution à Marrakech

Les éléments de la police judiciaire de Marrakech ont procédé à des interpellations massives dans une villa transformée en boîte de nuit où étaient organisées des soirées arrosées. Des filles mineures se trouvent parmi les personnes interpellées qui ont violé...