Maroc : vers une nouvelle flambée des prix de l’huile de table

24 mai 2021 - 17h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les prix de l’huile de table vont continuer à flamber au Maroc au grand dam des consommateurs. Les producteurs ont pris une décision dans ce sens.

Les producteurs comptent augmenter les prix de l’huile de table. L’augmentation tourne autour de 1,5 à 2 dirhams le litre, soit une hausse de 10 dirhams environ le bidon de 5 litres, précise Al Massae. Des prix déjà appliqués en février dernier. Toutes les marques sont unanimes autour de cette hausse du prix et ont décidé de l’appliquer à la lettre. Les commerçants et les consommateurs n’auront donc pas la possibilité de boycotter certaines marques d’huile de table comme ce fut le cas il y a trois mois.

Les producteurs de l’huile de table avaient justifié la précédente hausse des prix par une flambée des cours internationaux des matières premières. La cause semble-t-il demeure la même. Cette hausse avait été appliquée de façon progressive et modérée, de telle sorte qu’elle n’a impacté que partiellement la hausse réelle de la matière première, car les producteurs avaient déjà constitué un stock auparavant et des achats avaient été réalisés avant la flambée des prix.

Ces deux hausses successives produiront certainement un impact sur le pouvoir d’achat des ménages, ainsi que sur les revenus des professionnels dont l’activité repose essentiellement sur cette denrée alimentaire, notamment les métiers de la restauration.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Alimentation

Aller plus loin

Les Marocains appellent au boycott de l’huile de table

Au Maroc, à quelques semaines du mois de Ramadan, la hausse des prix des produits alimentaires de base semble se généraliser, au grand dam des populations. Le prix de l’huile de...

Maroc : le Conseil de la concurrence explique l’augmentation du prix de l’huile

La hausse des prix des huiles de table sur le marché marocain est imputable à « la structure du marché lui-même » et aux « évolutions du marché extérieur duquel il est dépendant...

Hausse des prix des denrées : les marges bénéficiaires des commerçants pointées du doigt

Riz, thé, huile de table, lait, café et pain à base de blé dur… la liste des produits dont les prix sont en hausse est très longue. Une situation qui serait imputable à...

Maroc : les MRE craignent une nouvelle flambée des prix des produits

Au Maroc, les prix de certains produits et services connaissent une augmentation durant les périodes de pointe comme l’Aïd Al Adha, l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.