Maroc : le Conseil de la concurrence explique l’augmentation du prix de l’huile

31 décembre 2021 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.T

La hausse des prix des huiles de table sur le marché marocain est imputable à « la structure du marché lui-même » et aux « évolutions du marché extérieur duquel il est dépendant », selon le Conseil de la concurrence.

Depuis plusieurs mois, les Marocains sont confrontés à une augmentation continue des prix de vente sur le marché de ces produits. Saisi pour donner des éléments d’explications à cette inflation, le conseil de la concurrence a publié son avis relatif à l’examen du respect des règles d’une concurrence libre et loyale par les producteurs et importateurs des huiles de table, rapporte la MAP.

Selon l’avis, les augmentations des prix de vente des huiles de table enregistrées sur le marché national s’expliquent par la conjonction de facteurs objectifs liés à la structure du marché lui-même et aux évolutions du marché extérieur duquel il est dépendant.

A lire : Maroc : vers une nouvelle flambée des prix de l’huile de table

Pour le premier facteur, l’instance évoque un amont agricole de la filière oléagineuse « presque inexistante » et une activité de transformation marquée par une « quasi-absence de la trituration ».

Elle rappelle également que « trois pays ou groupement de pays concentrent la quasi-totalité des importations du Maroc en huiles brutes », alors que l’activité de raffinage reste « avec des marges bénéficiaires raisonnables » entre 4 à 5 %.

Il faut ajouter à cela le fait que l’offre reste « concentrée dans trois régions », alors que la demande locale est « dominée par l’huile de soja ». L’avis pointe aussi les conditions d’accès rendant le marché, déjà « fortement concentré et hautement oligopolistique », « très peu attractif », alors que sa configuration reste « favorable à une potentielle coordination des opérateurs ».

S’agissant des raisons liées au marché extérieur, l’avis reconnaît les cours mondiaux des huiles brutes sont « en forte augmentation depuis le début de l’allègement des mesures de confinement liées à la pandémie de la Covid-19 », au moment où les coûts de matières premières ont été « aggravés par la hausse concomitante du prix de l’énergie et du transport ».

Le Conseil évoque aussi la corrélation entre les prix de vente du marché national et les cours mondiaux des matières et les changements rapprochés dans l’application des prix de vente des huiles de table sortie d’usine.

Sujets associés : Importations - Alimentation - Conseil de la concurrence

Aller plus loin

Hausse des prix : le Conseil de concurrence vérifie l’existence de pratiques illégales

Le conseil de concurrence a décidé de rechercher les causes de la flambée des prix de plusieurs produits au Maroc, afin de vérifier si cette situation est le seul fait des chocs...

Les Marocains appellent au boycott de l’huile de table

Au Maroc, à quelques semaines du mois de Ramadan, la hausse des prix des produits alimentaires de base semble se généraliser, au grand dam des populations. Le prix de l’huile de...

Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic d’huile de table

Un réseau spécialisé dans le conditionnement et la vente d’huile de table sous le nom d’une enseigne commerciale connue a été démantelé, mardi 2 février à Mohammedia et...

Les prix de l’huile de table commence à baisser au Maroc

Le groupe Lesieur Cristal a annoncé une baisse de 15 % des prix de ses produits d’huile de table à base de tournesol, aussi bien pour les consommateurs que pour les industriels.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers la reprise de la franchise Celio

La gestion de Celio, la marque française de prêt-à-porter exclusivement réservée aux hommes et qui dispose d’une multitude de boutiques au Maroc, sera confiée à un autre holding. La procédure pour ce changement de main a démarré et pourrait aboutir...

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Fruits et légumes : pourquoi les prix s’envolent au Maroc ?

Les prix des légumes et des fruits ont connu une augmentation dans quasiment tous les marchés au Maroc, à l’instar d’autres denrées alimentaires. Comment expliquer une telle hausse ?

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...