Manifestation à Rabat en mémoire d’Idya Fakhreddine

15 avril 2017 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une manifestation est prévue demain, dimanche, devant le parlement à Rabat, pour dénoncer la disparition d’Idya Fakhreddine, morte cette semaine à Fès.

« Avec notre silence, Idya mourrait deux fois », c’est par cet appel que les internautes ont appelé sur Facebook à cette manifestation pour dénoncer le manque d’infrastructures dans certaines régions du royaume, notamment dans cette délaissée région de Tinghir.

Outre Rabat, les villes de Beni Mellal et El Jadida devraient également connaître des rassemblements à l’appel de militants des droits de l’Homme ou de simples citoyens.

Dans une mise au point, le ministère de la Santé affirme que les procédures ont été respectées, notamment son transfert à Errachidia puis à Fès.

« Il a été établi que son transfert de l’hôpital de Tinghir vers Errachidia, a été dicté par la nécessité de lui faire subir un scanner à Errachidia, précisant que, dans la mesure où ce diagnostic manquait de précision, il a été convenu de soumettre l’enfant à la chirurgie maxillo-faciale au CHU Hassan II de Fès. ».

Le ministre de la Santé Houcine El Ouardi a évoqué la construction d’un hôpital de 120 lits à Tinghir et tenu à présenter personnellement ses condoléances à la famille d’Ilya Fakhreddine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Tinghir - Houcine El Ouardi - Ministère de la Santé - Idya Fakhreddine

Aller plus loin

El Ouardi à un parlementaire sur l’affaire Idya « vous êtes un menteur et si moi j’ai menti emmenez-moi en prison »

C’est un ministre en colère qui a répondu à une question orale au parlement sur l’affaire Idya, une fillette de 5 ans originaire de Tinghir, morte faute d’avoir été prise en...

Le ministère de la Santé réagit (enfin) à la mort d’Idya Fakhreddine

Quelques jours après la mort d’une fillette originaire de Tinghir et devant l’ampleur et la polémique que suscitent cet évènement, le ministère de la Santé a décidé de faire une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.