Les imams stars durant le Ramadan

29 août 2011 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : J.L

Une nouvelle génération d’Imams a vu le jour après la réforme du champ religieux au Maroc. Ils sont les stars incontestées des minbars du Royaume. Ils sont jeunes, modérés et leur point fort est leur lecture qui favorise l’interprétation des versets coraniques et la méditation. La capitale économique du Royaume rassemble les plus célèbres de ces Imams.

L’Imam qui a vraiment le vent en poupe aujourd’hui, c’est certes Omar Al Kazabri, 35 ans, Imam de la mosquée Hassan II, à Casablanca, qui a rassemblé près de 250.000 fidèles lors de la nuit sacrée ce Ramadan.

Surnommé le rossignol des minbars, Omar Al Kazabri réussit à fédérer les fidèles autour de lui. Les prieurs pleurent d’émotion, certains même s’évanouissent à entendre la psalmodie coranique du jeune Sheikh pendant les taraouihs.

Le baccalauréat en poche, Omar Al Kazabri, poursuit ses études dans l’institut islamique à la Mecque, en Arabie Saoudite, où il approfondit ses connaissances dans les sciences de l’Islam (Fiqh), avant de devenir Imam à la Mosquée de l’université à Jeddah.

De retour au Maroc, il s’installe dans sa ville natale Marrakech, avant de rejoindre Casablanca au début des années 2000, où il devient célèbre en tant qu’Imam de la mosquée Oulfa, pour ses prêches et psalmodies, avant de devenir Imam de la mosquée Hassan II

Laâyoune El Kouchi, officie à la mosquée Andalouss, à Sidi Bernoussi, non loin du célèbre bidonville Douar Sekouila et Karian Thomas. Cet érudit de 41 ans, est invité par des MRE pour diriger des prières aux quatre coins du monde.

Ancien fonctionnaire de la préfecture de Safi, il avait quitté son travail pour s’adonner à 100% à la religion. Ces fans viennent de plusieurs villes du Royaume juste pour l’écouter psalmodier.

Abdelaziz El Garâani, l’Imam de la mosquée Kadi Ayyad, à Sidi Maârouf, la trentaine, a le don d’être l’Imam qui fait pleurer le plus de fidèles. L’homme qui aurait été chanteur de chaâbi, avant d’opter pour la théologie et les sciences religieuses traditionnelles est réputé pour être le plus cultivé des Imams. Beaucoup d’étrangers se sont convertis à l’Islam entre ses mains.

Abdelhadi Kanouni, l’Imam de la mosquée des Carrières centrales à hay Mohammadi, le jeune Mohamed Iraoui, l’Imam de la mosquée de Riad El Oulfa, ou encore Abdelkébir Hadidi, de la mosquée du quartier Californie, sont des Imams à la notoriété grandissante.

A Marrakech, Tanger, Fès, Meknès et plusieurs autres villes du Royaume, des Imams sortent du lot et officient à guichets fermés. La fièvre des vertus thérapeutiques de la prière et des larmes à l’écoute de la psalmodie du Coran d’Imams hors normes, gagne le Maroc.

Leurs principaux rivaux sont les politiciens et les partis politiques désertés par les citoyens. Ces Imams sont unanimes, ils veulent remettre ’’la Oumma sur le droit chemin’’.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Mohamed Amine Amraoui - Laâyoune El Kouchi - Omar Al Kazabri - Abdelaziz El Garâani - Abdelhadi Kanouni - Abdelkébir Hadidi

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Du changement pour Royal Air Maroc

Le Maroc est passé ce dimanche à 3h du matin à l’heure légale GMT. Ce changement d’heure aura un impact sur les vols de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM).

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Une journaliste franco-marocaine conteste l’interdiction du hijab sur la carte de presse en France

La journaliste franco-marocaine Manal Fkihi a annoncé son intention de contester la règle interdisant aux femmes voilées de porter le hijab sur la photo de la carte de presse française. Cette décision fait suite au refus de la Commission de délivrance...

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a annoncé il y a quelques jours la date du début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.