Des journalistes marocains vent debout contre la normalisation avec Israël

14 juin 2022 - 17h00 - Ecrit par : S.A

Un collectif de journalistes marocains s’opposent à la normalisation avec Israël et appelle le gouvernement à suspendre l’autorisation accordée à une chaîne israélienne d’ouvrir deux bureaux au Maroc. À l’origine de cette prise de position, l’assassinat de la journaliste américano-palestinienne, Shireen Abu Aqleh et les violations israéliennes contre des professionnels des médias et tous les Palestiniens.

Dans une tribune, un collectif de journalistes nommé « Journalistes marocains contre la normalisation avec l’occupation sioniste » dit suivre avec « une grande inquiétude la dangereuse voie de la normalisation poursuivie par l’État marocain, depuis décembre 2020, à travers plusieurs accords et décisions qui permettent aux institutions de l’occupation sioniste de profaner » le royaume. Il s’insurge contre le fait qu’une chaîne israélienne (I24 News, NDLR) soit autorisée à ouvrir deux bureaux au Maroc « à un moment où la blessure est encore vive de l’assassinat, de sang-froid et devant les yeux du monde », de leur collègue journaliste Shireen Abu Aqleh par l’armée israélienne.

À lire : La chaine i24News ouvre deux bureaux au Maroc

« Le 31 mai dernier, notre collègue, Ghoufran Warasna à Al Khalil, est tombée sur le champ de bataille pour la liberté de la presse. Sans oublier plus de 368 violations israéliennes contre des journalistes en 2021, et 100 violations depuis le début de cette année, lors de leur couverture des événements », écrivent les professionnels des médias. À les en croire, depuis les années 2000, il y aurait eu 55 journalistes morts pendant l’exercice de leurs fonctions. Ils condamnent les « violations israéliennes contre les journalistes et tous les Palestiniens » et affirment leur « solidarité absolue avec les victimes et leurs familles ».

À lire : « Le Maroc, une priorité stratégique pour i24NEWS »

« La normalisation des médias marocains avec les institutions israéliennes est également une implication claire dans la falsification de la vérité, l’encouragement au meurtre d’innocents, le vol de terres, la démolition de maisons et l’effacement du récit palestinien et son remplacement par un faux récit sioniste qui déforme le présent et l’histoire », estime le collectif, ajoutant que cette normalisation est un crime contre les Palestiniens, les Marocains et l’humanité. Ces journalistes marocains demandent en outre la fermeture immédiate du bureau d’i24News.

Tags : Normalisation Maroc Israël - Israël - Palestine

Aller plus loin

Les Marocains moins favorables à la normalisation avec Israël

En tout, 31 % des Marocains se disent favorables à l’accord de normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. C’est ce que révèle un sondage d’Arab barometer...

Ouarzazate accueille des journalistes de la communauté juive américaine

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) et le Conseil Provincial du Tourisme de Ouarzazate (CPT), ont offert un voyage de presse de trois jours à une dizaine de...

La ministre israélienne de l’Intérieur Ayelet Shaked au Maroc

Dans le cadre du renforcement des relations entre le Maroc et Israël, la ministre israélienne de l’Intérieur Ayelet Shaked sera ce lundi au Maroc pour une visite de...

Des Marocains toujours vent debout contre la normalisation Maroc-Israël

Un an après, l’opposition à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël ne faiblit pas. La contestation est toujours massive dans le...

Nous vous recommandons

Accusations d’incendie contre le Maroc : France inter se moque de l’Algérie

France inter remet en cause les accusations d’incendie contre le Maroc et critique vertement l’Algérie qui tente de « détourner l’attention de son propre peuple de son impéritie ».

Royal Air Maroc programme de nouveaux vols de rapatriement

Suite à la prolongation de la suspension des liaisons aériennes par les autorités marocaines jusqu’au 31 décembre, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) va programmer des vols spéciaux entre le 19 et le 23 décembre au départ du Maroc et à destination...

Sète : des bateaux en direction du Maroc contrôlés

À Sète, les autorités marocaines et françaises s’assurent de la bonne organisation des transits et des contrôles de passagers en direction de Tanger et de Nador au Maroc. Il a été procédé, mardi 5 juillet, vers 18h, au déploiement d’un dispositif de contrôle...

Royal Air Maroc lance de nouveaux services pour les Marocains d’Europe

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la mise en place de nouveaux services en vue de séduire les Marocains résidant en Europe, et désireux de passer les prochaines vacances au Maroc.

Les ambitions du Maroc pour le transport maritime

Le Maroc a l’ambition de développer des ferries long-courriers devant relier ses ports aux ports européens. Abdelkader Amara a fait savoir que le royaume est prêt à soutenir le secteur privé dans ce...

Un couple partage le bonheur de voyager en jet privé entre le Royaume-Uni et Marrakech

Un couple britannique exprime son bonheur de voyager en jet privé entre le Royaume-Uni et Marrakech. Il partage avec les internautes leur expérience de « riche ».

Crise avec le Maroc : l’Algérie en quête des faveurs de l’Égypte pour le sommet arabe

Après avoir coupé les ponts avec le Maroc, l’Algérie cherche à gagner les faveurs de l’Égypte et des monarchies du Golfe pour la réussite du prochain sommet arabe qu’elle accueillera en mars prochain. Dans ce sens, il est prévu une visite du président...

Le coup franc de Hakimi apprécié à l’Inter Milan

Depuis mardi soir, les réactions viennent de partout pour féliciter Achraf Hakimi pour la performance dont il a fait preuve en qualifiant son équipe pour les quarts de finale. Même l’Inter Milan, l’ancien club du Lion de l’Atlas, a salué le talent du...

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,8 % face à l’euro et s’est dépréciée de 1,49 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 21 au 27 avril 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Maroc veut acquérir des patrouilleurs turcs

Le Maroc souhaiterait acquérir 10 patrouilleurs rapides ARES 35 FPB et de 5 bateaux de type ARES 80 SAT fabriqués en Turquie. Des discussions sont en cours entre les deux parties.