Journée des MRE à Casablanca : Ils n’étaient pas au rendez-vous

16 août 2006 - 07h01 - Maroc - Ecrit par :

La fête de l’immigré est entrée dans les mœurs. La journée nationale de la communauté marocaine résidant à l’étranger a été fêtée, jeudi dernier, 10 août dans tout le royaume. Elle en est déjà à sa 4e édition. A Casablanca, chaque préfecture a fêté à sa manière cet événement.
Les initiateurs, en l’occurrence les trois conseils, préfectoral, régional et de la ville, ont coordonné leurs efforts avec des partenaires dont le Conseil régional du tourisme (CRT), le Centre régional d’investissement (CRI), COMANAV, RAM, etc..

A la Place Mohammed V, quelques organismes, privés et publics, ont installé des stands pour l’occasion. « Nous représentons la Conservation foncière. Nous sommes là pour offrir aux MRE toutes formes de soutien. Si ces derniers nous exposent des problèmes spécifiques, nous les orientons vers les services concernés au sein de l’établissement », affirme le responsable du stand.

La Fondation Hassan II était également présente, munie de ses « Guides de l’investisseur marocain à l’étranger », Chaque guide se rapporte à un secteur déterminé : Bourse et marché financier, agroalimentaire, énergie et mines, pêche et aquaculture et enfin le commerce intérieur. Ce sont autant de documents qui renseignent sur les différents domaines d’investissement, les avantages qui y sont accordés, les procédures de création d’entreprises et les modalités de financement.

Dans tous les autres stands, c’est la même démarche. Accueillir le MRE qui se présente, lui expliquer les avantages qu’il a à gagner s’il s’adresse à l’établissement concerné, lui fournir dépliants et prospectus qui résument toute l’offre de l’exposant. Le groupe Banque Populaire a répondu comme prévu à l’appel. « Notre souci est d’informer les MRE qui sont aussi une partie importante de nos clients sur les produits et services de notre groupe. Et surtout leur fournir des éclaircissements sur le domaine qui les intéresse notamment le crédit logement », souligne un responsable de la banque. En fait, la groupe offre la facilité, pour les MRE, d’acquérir un logement en poussant la limité d’âge jusqu’à 70 ans. Sans parler des autres points que résume le « Guide bancaire des Marocains du monde », en matière de transfert, de cartes monétiques, d’investissement et de services interactifs (chaâbi net et chaâbi mobile).
Mais cette journée a surtout brillé par l’absence des MRE visiteurs. Pour la plupart des gens, le timing n’était pas bien choisi.

Le MRE absent

L’administration a célébré la journée nationale des MRE. Les organismes publics et semi-publics, sociétés privées et agences ont tous répondu présent. Sauf le MRE. C’est le constat fait, en tout cas, sur la Place Mohammed V, l’un des lieux de la célébration. Une petite foule insignifiante lors de l’inauguration officielle, à midi, (alors que la journée a déjà commencé à 10 heures) a suivi le cortège des trois gouverneurs venus pour le lancement. Une fois les responsables éclipsés, ce sont surtout les résidents au Maroc qui faisaient le tour des stands. Dans l’après-midi, seuls les responsables des stands occupaient encore la place en attendant la fin d’une journée ordinaire.

Ali Jafry - L’Economiste

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Immigration - Journée nationale des MRE - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...