La justice espagnole rouvre l’affaire de la mort d’un Marocain

19 septembre 2023 - 07h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal de première instance de Purchena a décidé, à la demande du parquet, de tenir un procès pour délits mineurs concernant la mort d’Iliass Tahiri, le jeune Marocain de 18 ans, décédé le 1ᵉʳ juillet 2019 au centre pour mineurs de Tierras de Oria d’Almeria.

Le tribunal a, fin juillet, fait droit à la demande du procureur de considérer l’affaire d’Ilias Tahiri comme un délit mineur, bien que la famille du jeune homme d’origine marocaine ait fait appel, indiquent des sources judiciaires à elDiario.es. En octobre 2020, le tribunal avait rouvert le dossier, puis annulé le non-lieu en avril dernier, ordonnant la poursuite des trois agents de sécurité du centre pour mineurs de Tierras de Oria.

Selon le parquet, « le comportement des personnes sous enquête pourrait constituer une imprudence mineure et non légère », prévue à l’article 142.2 du Code pénal qui punit de trois à dix-huit mois de prison quiconque « par une imprudence mineure provoque la mort d’autrui ». En avril dernier, le tribunal provincial a considéré que les mesures de contention sur Ilias Tahiri ont été appliquées de « manière incorrecte » et conclu à « une imprudence ayant entraîné la mort » de la part des agents.

À lire : Espagne : la justice rouvre le dossier d’Iliass Tahiri

Le tribunal a indiqué que le procès permettra de déterminer le degré d’imprudence des agents concernés et de les condamner en conséquence ou de les acquitter. Les juges ont en revanche maintenu le non-lieu pour le reste des personnes citées dans l’affaire, dont le directeur du centre pour mineurs Tierras de Oria, le représentant de la société de gestion et les représentants du Conseil.

Les juges estiment que la responsabilité pénale des agents de sécurité est engagée au regard des enregistrements vidéo montrant le jeune Marocain se faire immobiliser sur un lit en position couchée sur le ventre par ces derniers assistés des membres du personnel du centre. C’est au cours de cette mesure brutale de contention mécanique que le jeune homme a rendu l’âme le 1ᵉʳ juillet 2019, malgré les tentatives pour le réanimer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Procès - Almeria - Homicide

Aller plus loin

Décès par asphyxie d’un Marocain en Espagne : la LMDDH saisit la justice

Près de 6 mois après le décès du jeune marocain décédé par asphyxie en Espagne, la ligue marocaine pour la défense des droits de l’homme (LMDDH) est montée au créneau. Elle a...

Justice pour Ilyas Tahiri

Un an après la mort d’Ilyas Tahiri, asphyxié sous le genou d’un policier, de nombreuses personnes, membres de la société civile, organisations syndicales et proches du jeune...

Iliass Tahiri, Marocain tué comme George Floyd

Alors que les mouvements anti-racisme ne flanchent pas aux États-Unis et dans d’autres pays, une affaire refait surface. Il s’agit d’Iliass Tahiri, un jeune Marocain décédé dans...

Espagne : la justice rouvre le dossier d’Iliass Tahiri

Considérant que le parquet avait examiné « à la hâte » fin octobre, le dossier d’Iliass Tahiri, le jeune Marocain de 18 ans, décédé le 1ᵉʳ juillet 2019 au centre pour mineurs de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...