Justice pour Ilyas Tahiri

2 juillet 2020 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : G.A

Un an après la mort d’Ilyas Tahiri, asphyxié sous le genou d’un policier, de nombreuses personnes, membres de la société civile, organisations syndicales et proches du jeune marocain, ont organisé un sit-in devant le tribunal de la ville d’Almeria. Elles appellent la justice espagnole à ouvrir une enquête sur cette affaire.

Ilyas Tahiri est un jeune Marocain, originaire de Tétouan, qui a émigré en Espagne. Mais malheureusement, il trouvera la mort dans un centre pour mineurs à Almeria, en juillet 2019, de la «  même manière violente que l’afro-américain George Floyd  ». Et c’est pour que justice lui soit rendue, que ce sit-in a été organisé.

Mourad El Ajouti, avocat et coordinateur de la « Coalition pour la justice à Ilyas », a indiqué que «  la coalition suit toujours de près le dossier  », soulignant que «  l’anniversaire de la mort est l’occasion de dénoncer les circonstances du meurtre du jeune marocain  » âgé de 18 ans, indique Hespress.com

Au cours du sit-in, la coalition a fait part de son insatisfaction sur le traitement qui a été réservé à l’affaire par le procureur qui a estimé qui a parlé d’un « recours excessif à la force » alors qu’il s’agit d’un «  crime à part entière  ». Pour l’avocat, il est important que les personnes impliquées dans le meurtre du «  George Floyd marocain  » soient arrêtées pour la tranquillité de la famille d’Ilyas Tahiri «  psychologiquement affectée par la mort violente du jeune  ». Elle a d’ailleurs saisi le tribunal d’Almeria demandant «  un réexamen de l’affaire  ».

Il faut dire que le mois dernier, des défenseurs des droits de l’homme au Maroc avaient, de leur côté, manifesté, devant le consulat d’espagne à Tétouan pour demander justice, indique la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Racisme - Almeria - Bavure policière - MRE

Aller plus loin

Iliass Tahiri, Marocain tué comme George Floyd

Alors que les mouvements anti-racisme ne flanchent pas aux États-Unis et dans d’autres pays, une affaire refait surface. Il s’agit d’Iliass Tahiri, un jeune Marocain décédé dans...

Amine Leknoun : mort sous les balles de la police

Le 30 août 2022, Zineb Kerrad reçoit une visite inattendue qui bouleversera sa vie. Cinq policiers lui apprennent que son fils, Amine Leknoun, âgé de 23 ans, a été mortellement...

Décès par asphyxie d’un Marocain en Espagne : la LMDDH saisit la justice

Près de 6 mois après le décès du jeune marocain décédé par asphyxie en Espagne, la ligue marocaine pour la défense des droits de l’homme (LMDDH) est montée au créneau. Elle a...

Espagne : la justice rouvre le dossier du Marocain Ilias Tahiri mort dans un centre pour mineurs

Un tribunal d’Almeria dans le sud de l’Espagne a ordonné la réouverture du dossier sur la mort en 2019 d’un jeune Marocain dans un centre pour mineurs. Ilias Tahiri est décédé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

MRE : voici ce qui est interdit d’importer au Maroc

Chaque année, des millions de MRE rentrent au Maroc, notamment durant les vacances d’été. Par tradition, ils apportent des cadeaux pour la famille. Mais attention : la douane veille sur certains produits interdits ou d’autres qui nécessitent une...

MRE : la détaxe au Maroc, comment ça marche ?

Si vous êtes un Marocain résidant à l’étranger (MRE) en visite au Maroc, vous pouvez prétendre à un remboursement de certains de vos achats. Le dernier guide de la douane marocaine apporte des détails sur ce sujet.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.