L’Allemagne veut-elle se séparer de ses militaires racistes ?

1er juillet 2020 - 12h30 - Monde - Ecrit par : S.A

L’armée allemande a annoncé la dissolution partielle de ses forces spéciales, les KSK. Et pour cause, plusieurs scandales sur la proximité de certains militaires avec l’extrême droite.

Cette unité d’élite "ne peut pas continuer à exister sous sa forme actuelle. Elle doit être modifiée de l’intérieur et mieux intégrée à la Bundeswehr", indique un rapport du ministère de la Défense. Les députés ont eu droit, mardi, à sa présentation, rapporte l’AFP.

Selon les accusations, les forces spéciales, KSK œuvrent pour la mise en place de "dirigeants toxiques" et de la diffusion "d’idées extrémistes", poursuit le rapport. En conséquence, cette unité est sous le coup d’une dissolution et ne sera pas remplacée. Seules trois de ses compagnies seront conservées. En l’absence d’un renouvellement en profondeur, ces forces ne participeront plus aux exercices et missions internationaux.

Dans un entretien à Süddeutsche Zeitung, la ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer a déclaré que les dernières découvertes étaient "troublantes" et "alarmantes". Il s’agit de la disparition de 48 000 munitions et de 62 kilos d’explosifs du KSK. Selon elle, "le mur du silence est en train de se briser."

"Quiconque s’avère être un extrémiste de droite dans la Bundeswehr n’y a pas sa place et doit la quitter", a martelé la ministre à la radio publique. Elle a annoncé qu’une nouvelle évaluation aurait lieu fin octobre. Au cas où les membres de ces forces spéciales n’auraient "pas entendu ce premier coup de feu préventif, la question d’une réorganisation" plus large "de la KSK se posera inévitablement", prévient la ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Racisme

Aller plus loin

Allemagne : prison ferme pour la femme qui a planifié un attentat islamophobe

Un tribunal de Munich a condamné vendredi 30 juillet une femme âgée de 55 ans à six ans de prison ferme. Elle était jugée pour avoir adressé une série de menaces à des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.