L’hépatite C fait des ravages au Maroc

29 juillet 2020 - 13h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Association de lutte contre le SIDA (ALCS) révèle que l’hépatite C tue plus de 5000 Marocains par an sur les 400 000 atteints de la maladie.

Selon l’ALCS, la crise sanitaire liée au coronavirus pourrait augmenter le nombre de décès dus à l’hépatite C, rapporte Al Akhbar. L’association tient pour responsable les autorités sanitaires. D’autant que le ministère de la Santé a foulé aux pieds une recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé à savoir la mise en œuvre d’un plan stratégique national pour contrer cette maladie silencieuse.

L’association rappelle que ce plan avait été élaboré en 2016 et un ancien ministre de la Santé avait lancé un appel d’offre pour l’achat de nouveaux médicaments (ADD). Mais ce marché avait été annulé sans la moindre justification. Contre toute attente, le plan stratégique a été par la suite gelé par les pouvoirs publics. Ce plan prévoyait l’achat des nouveaux médicaments et le lancement de campagnes de diagnostic précoce de la maladie.

En conséquence, plus de 500 000 Marocains ne savent pas s’ils sont porteurs du virus ou pas. Face à la situation, l’ALC confie avoir mobilisé plusieurs médecins bénévoles pour lutter contre cette maladie à travers une formation continue. Aussi, a-t-elle demandé la couverture médicale pour les malades en situation précaire. L’ALCS et d’autres associations ont adressé des correspondances au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, lesquelles sont jusque-là restées lettre morte.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé

Ces articles devraient vous intéresser :

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...